Book News Madagascar a organisé une formation pour les Influenceurs positifs à Antananarivo, Madagascar, la semaine dernière. La maitrise des réseaux sociaux a été au cœur de la formation.

Influenceurs positifs

« Influenceur ». Un terme encore peu utilisé à Madagascar. Né au 21ème siècle face à l’évolution de la technologie et des nouveaux métiers en rapport avec le digital, un Influenceur se pose comme un utilisateur des réseaux sociaux et de l’Internet, ayant une présence virtuelle importante à travers les canaux digitaux : réseaux sociaux, blogs, sites web…

Un Influenceur est surtout présent dans le domaine du webmarketing. Toutefois, il peut aussi se positionner dans d’autres domaines, notamment le social et la politique.

La première formation des Influenceurs positifs a ainsi eu lieu du 22 au 26 octobre dernier à Antsahabe. Une formation organisée par Book News Madagascar, à la fois blog d’informations et agence digitale. Le but ayant été de former des jeunes malagasy à influencer positivement la société en utilisant les réseaux sociaux.

« Par Influence positive, on entend tout moyen de véhiculer une idée, une opinion, une position, une information sur les réseaux sociaux d’une manière optimiste favorisant l’inspiration, la motivation et une vision plus positive chez les « amis » ou « abonnés ». Pour cela, nous avons formé sur l’utilisation des réseaux sociaux à bon escient, la gestion des réseaux sociaux et les techniques de publication et  de traitement de l’information», a expliqué Tiasy, fondatrice de Book News Madagascar.

Outre les techniques de rédaction et de maîtrise de réseaux sociaux, une session de leadership et de développement personnel a également eu lieu.

influenceurs positifs à Madagascar

Une session de leadership avec Omar Ibn Abdillah, formateur international.
cc: Lucas Rakotomalala

Influenceurs positifs à Madagascar

La remise de certificats a eu lieu le vendredi 26 octobre dernier. cc: Natia Tsiky Ranaivoarisoa

Pour les participants, la formation a été à la fois une expérience pour renforcer les capacités, enrichir les connaissances et découvrir de nouvelles choses.

« En gros moi je voulais pratiquement savoir comment avoir des followers donc j’ai appris que c’est beaucoup de boulot. Ce fut un rappel. J’ai bien aimé la session Adobe, l’intéraction lors du développement personnel et la participation des intervenants. J’ai aimé apprendre un peu sur la vision des organisateurs parce que ça encourage à suivre ses rêves et à devenir concrètement un influenceur », a témoigné Jenny, une participante.

Pour Barz, participant, cette formation a été divisée en deux parties distinctes.

« Dans ma tête, cette formation a été divisée en deux. Il y a eu une partie purement professionnelle qui me servira beaucoup pour mon travail, et une partie en rapport avec le côté Influenceur positif. J’ai appris beaucoup plus sur la deuxième partie et je suis sûr que les autres participants aussi », a-t-il expliqué.

Le but de cette formation a été de former des malagasy issus de différents domaines à gérer les réseaux sociaux d’une manière plus éducative et optimisée pour impacter positivement sur le comportement des utilisateurs malagasy, notamment des jeunes. Au lieu de se vendre sur Internet, d’ajouter des inconnus ou encore de publier des selfies dénuées de sens, les jeunes malagasy pourront utiliser les outils digitaux pour publier des œuvres artistiques, créer des mouvements virtuels grâce aux hashtags et autres outils, créer des pages Facebook, se faire une e-réputation

La formation a été clôturée par un débat sur le thème “Les réseaux sociaux ont-ils changé la mentalité des malagasy?”, suivie de la remise de certificats.

influenceurs positifs à Madagascar

Nathalie Roberdison, modératrice, Stéphane Mamy Haja, Influenceur, et Lova Rafidiarisoa, journaliste, lors du débat.
cc: Natia Tsiky Ranaivoarisoa

Modules

La formation est basée sur la Communication digitale et l’utilisation des nouvelles technologies pour l’impact social du digital. Cette première édition regroupe huit modules: Community management et utilisation “à bon escient” des réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Instagram, Linkedin, Youtube ; le blogging, Leadership, Développement personnel, Techniques de rédaction: bases journalistiques et rédaction web, Techniques de montage et de traitement de son, Traitement de l’information, Marketing digital.

Des séances de partage avec des professionnels du domaine digital à Madagascar, des influenceurs malagasy dont AntsoBommartin, Youtubeuse malagasy, et Rooks, ambassadeur Youtube chez Orange Madagascar, et des entreprises et associations partenaires ont également eu lieu.

Influenceurs positifs à Madagascar

Antso Bommartin, youtubeuse, a partagé son vécu lors d’une session de témoignages.
cc: Tiasy

Positive Influencers Change Madagascar

La formation est le début d’un programme appelé “Positive Influencers Change Madagascar” ou “Pic Madagascar” qui vise à mettre en place une communauté d’Influenceurs positifs à Madagascar.

Une deuxième édition aura lieu dans les prochains mois.

Tiasy


1 Comment

Blaogy ve ? Am-pitiavana be ! - Book News Madagascar · November 14, 2018 at 8:00 am

[…] Nisy fiofanana nokarakarain’ny Book News tamin’iny volana oktobra lasa iny momba ny « Influenceurs positifs », tsy nanatrika tao aho fa ity no anjara birikiko entiko izarana amintsika ny ao ambadik’ireny […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: