Un service de protection de l’enfant et des mœurs a été inauguré auprès du Toby Ratsimandrava, ce jour. Un service qui va assurer la mission de protection de l’enfant.

 Protection de l’enfant : les gendarmes s’engagent

 La gendarmerie nationale a inauguré aujourd’hui le nouveau bâtiment A8 où se trouvent les bureaux du Service de protection de l’enfant et des mœurs (SPEM), au Toby Ratsimandrava Andrefan’Ambohijanahary. Des infrastructures qui vont renforcer la capacité de la gendarmerie en matière de protection de l’enfant dans des contrées enclavées de l’île, où les cellules de protection de l’enfant et des mœurs sont progressivement mises en place. Les forces de l’ordre se sont engagés à la protection de l’enfant et des mœurs depuis plusieurs années maintenant.

« La Gendarmerie Nationale réitère sa mission de protection des enfants, compte sur la continuité de la collaboration de l’Unicef et invite les partenaires au développement à apporter leur appui et soutien dans cette noble mission » a expliqué le Général de division Jean de Dieu Daniel Ramiandrisoa, Commandant de la Gendarmerie nationale.

L’inauguration du Service de protection des enfants, ce jour, au Toby Ratsimandrava.
© Unicef

Depuis l’année 2013, plus de 350 officiers-gradés et gendarmes issus de différentes régions de l’ile ont renforcé leurs connaissances en matière de droits de l’enfant, de lois et de procédures applicables aux enfants, sur l’accueil et les techniques d’écoute et d’audition adaptés aux enfants pendant la procédure d’enquête, qu’ils soient victimes ou présumés auteurs d’infraction, nécessitant une protection judiciaire de par leur situation.

« Ces formations ont été réalisées en étroite collaboration avec d’autres acteurs comme la Police Nationale, le Ministère de la Justice, y compris pour l’application des dispositions de la nouvelle loi N°2016-018 du 22 Août 2016 relative aux mesures et à la procédure applicables aux enfants en conflit avec la loi et de l’application effective du mécanisme de suivi des dossiers des enfants victimes », a-t-on appris de l’Unicef. La Gendarmerie nationale a aussi contribué à la création par le Ministère de la Justice du site web « arozaza » pour la protection des enfants en ligne d’information et d’orientation. Elle a mis en place en 2016 le service de la lutte contre la cybercriminalité. Une formation spécialisée sur les techniques d’investigation numérique pour traquer les auteurs d’abus et exploitation des enfants en ligne a été conduite en commun avec la Police Nationale.

Perspectives 2018

 D’après le  Général de division Jean de Dieu Daniel Ramiandrisoa, Commandant de la Gendarmerie nationale, une formation de spécialisation en protection de l’enfant sera ouvert à partir de février 2018 à ceux qui veulent s’y approfondir et en faire une vocation. La gendarmerie nationale entend également « disposer de locaux de service adéquats pour les cellules de protection de l’enfant dans les régions d’intervention, et de renforcer l’opérationnalité du mécanisme de suivi des dossiers des enfants victimes de violence au niveau des unités de la gendarmerie ». Les perspectives pour l’année prochaine incluent également le renforcement des capacités d’investigation en cybercriminalité et l’appui au Centre de perfectionnement de police judiciaire en matériels didactiques sur la protection de l’enfant, en partenariat avec l’Unicef.

Partenariat avec l’Unicef

Les actions de la Gendarmerie nationale ont été conduites en partenariat avec l’Unicef, dont la mission inclut le soutien aux gouvernements pour la protection et la promotion des droits des enfants, a expliqué Elke Wisch durant son discours. « L’Unicef reconnait les actions concrètes mises en place dans le développement de structures opérationnelles pour le respect des droits de l’enfant », mais souligne que les défis qui demeurent sont nombreux et nécessitent la mobilisation de tous. La cérémonie d’inauguration du nouveau bâtiment et de lancement officiel dudit service s’est déroulée ce jour au Toby Ratsimandrava, avec la présence du, Commandant de la Gendarmerie Nationale et de la Représentante de l’Unicef Madagascar.

Tiasy


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: