Pour cette première édition du The Red Shalk, 5 start-ups, 6 photographes et 10 développeurs ont répondu à l’appel. Cet évènement ayant pour but d’attirer l’attention sur le rôle du numérique et du culturel dans la promotion d’une entreprise a eu lieu la journée du Samedi 30 Mars dernier à l’Is’Art Galérie.

Un concept innovant pour soutenir l’entrepreneuriat

Une cuillerée de créativité, une pincée de passion pour l’entrepreneuriat et une bonne dose de volonté, voilà la recette qui a donné naissance à The Red Shalk. L’idée qui a germée dans la tête de Fara Rabeson de 100startups a convaincu Landy Rafalimanana de Passion 4 Humanity. Les deux organisations se sont donc mises ensemble pour transformer le concept en évènement.

« Il s’agit de promouvoir l’entrepreneuriat à travers l’art et la digitalisation »

Fara Rabeson

Pour faire court, The Red Shalk consiste en premier lieu à réunir des entreprises nouvelles sur le marché, notamment des PME et des TPE, voulant faire connaître leurs produits. En second lieu, des photographes amateurs sont appelés à réaliser des photos artistiques sur les produits de ces startups participantes dans le cadre d’un concours. Ensuite, des développeurs sont également invités à digitaliser les startups le jour de l’évènement, toujours sous forme de concours.

L’atelier de digitalisation
cc : Ando Nantenain
a

« C’est surtout la curiosité qui m’a poussé à participer. Lorsqu’ils ont parlé de digitalisation, je me suis dite que ce serai un défi puisque nous avons déjà un site web et une page Facebook. Je voulais savoir si on pouvait s’intégrer dans le numérique plus que cela ! »

Lova, fondatrice de Violet, une des startups qui se sont laissés tentées par l’aventure

« J’ai répondu à l’appel de The Red Shalk pour le fun. J’aime relever des défis, rencontrer des nouvelles têtes et sortir de la routine »

Tolotra, le développeur assigné pour Manjary

Les startups, photographes et développeurs du « The Red Shalk 1ère édition »

Au final, 5 startups ont décidé de se joindre à l’aventure : Karepoka, marque de chips de manioc, Manjary, fabricant de fruits et légumes séchés, Ny hanitro, fabricant de savon artisanal ainsi que Labell’o vert et Violet des entreprises de produits cosmétiques.

Après le vote du public sur Facebook qui compte 30% des points et la délibération du jury, Connie Mana remporte le premier prix avec la photo du déodorant naturel de Violet. Vous pouvez admirer les autres photos du concours sur la page Facebook de The Red Shalk.

Déodorant naturel Violet
“The Raspberry beyond the colors” cc : Connie Mana

« J’ai utilisé le bokeh pour faire l’arrière-plan, je trouve qu’avoir de la lumière colorée au fond met plus en valeur le produit. De plus, à mon avis, jouer avec la lumière et la couleur est une bonne façon de rendre un sujet ou un objet plus artistique en photographie. Aussi, j’ai utilisé des pétales de fleurs pour montrer la fraîcheur du produit. »

Connie Mana, la jeune photographe

Quant au concours de digitalisation, c’est l’équipe Karepoka qui s’est affirmée vainqueur avec leur application de commercialisation très complète. En effet, l’appli permet à un client d’acheter des produits Karepoka à tout moment, où qu’il soit. En quelques clics, l’acheteur passe la commande, fournit des informations pour la livraison et effectue le paiement qui est validé par un reçu. Par ailleurs, l’application peut également être utilisée par les entités souhaitant vendre les produits Karepoka.

Le temps d’une matinée, chaque équipe, composée de développeurs et des représentants de chaque startups accompagnés par des bénévoles de 100startups ont pu mettre sur pied des concepts digitaux adaptés aux besoins de l’entreprise et des clients. Ainsi, après la remise des prix, les jurys ont largement félicité les participants et ont prodigué des valeureux conseils pour ces jeunes entreprises.

« Les start-ups malagasy devraient privilégier et optimiser leur stratégie Facebook car c’est la plateforme la plus populaire et de loin la plus accessible à Madagascar. La connexion internet n’est pas encore à la portée de tous »

Jury du concours de digitalisation au The Red Shalk

Ando Nantenaina


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: