Le Barefoot College en Inde a formé quatre grands-mères villageoises malgaches à l’électrification solaire. De retour au bercail, elles comptent mettre leurs compétences nouvellement acquises au service de leur communauté.

Des grands-mères malgaches ingénieures solaires

Qui a dit que seuls les jeunes étaient l’avenir de Madagascar ? Miariline, Modestine, Marinasy et Marie éclairent notre lanterne sur tout ce dont les femmes âgées sont capables.

Elles ont été sélectionnées de façon participative dans leurs villages respectifs pour faire partie de l’aventure Barefoot College, (littéralement le “Collège des pieds nus”) , de Tilonia, en Inde. Miariline, est originaire du Fokontany Ambararata, de la Commune rurale Belo sur Mer. Modestine, Marinasy, et Marie, quant à elles, viennent de Ranomay dans le district de Betioky Sud.

grands-mères solaires

Miariline, Modestine, Marinasy et Marie ont suivi une formation sur l’électrification solaire en Inde.
cc: MNP

Créée en 1972, l’ONG Barefoot College œuvre dans l’amélioration de la qualité de vie en milieu rural dans le monde entier. L’organisation dispense, entre autres, une formation en technologie solaire pour femmes rurales d’âge mûr, illettrées ou semi-illettrées. En effet, ces dernières entretiennent de solides relations avec leurs villages et jouent potentiellement un rôle majeur dans le développement communautaire, en apportant de l’électricité durable dans des hameaux enclavés.

En mars 2018, ces quatre femmes malgaches s’envolent donc pour l’Inde. Pendant 6 mois, ces mamies courageuses se sont appliquées à l’apprentissage de l’électrification solaire, fermement convaincues de l’importance de leur mission : apporter l’électricité à près de 400 ménages de leurs villages. Les grands-mères ingénieures solaires sont aujourd’hui de retour au pays et pleinement opérationnelles !

Un centre Barefoot College à Madagascar en 2019

Dans les agglomérations de Madagascar, l’électricité aléatoire et coûteuse fait grogner la population, mais la situation dans les campagnes éloignées est d’autant plus consternante. D’après les statistiques de 2015, seulement 15% de la population ont accès aux services d’électricité à Madagascar ; ce taux reste désespérément inférieur à 6% en milieu rural.

L’électrification solaire reste donc un défi majeur pour les ménages ruraux malgaches. Les femmes ingénieures solaires du Barefoot College apportent une alternative aux lampes à pétrole, encore largement utilisées dans les campagnes. Les grands-mères formées renforceront les capacités à la construction, à l’installation, à l’entretien et à la réparation de systèmes d’électrification solaire au niveau de leurs villages.

A Madagascar, le projet Barefoot College est appuyé par Madagascar National Parks et WWF. Ces organisations soutiennent les sortantes du college dans leurs initiatives. Depuis le lancement du projet en 2012, 27 femmes ingénieurs solaires ont été formées pour Madagascar, impactant au niveau de plus de 1400 ménages ruraux malgaches. Rien que ça !

A partir de 2019, plus besoin d’aller en Inde pour recevoir la formation en électrification solaire. Le Barefoot College Madagascar ouvrira ses portes sur le sol malgache. Grâce aux efforts conjoints des promoteurs du projet et du Ministère en charge de l’Energie, la prochaine promotion de grands-mères ingénieures solaires y sera formée. Bientôt une armée de super-mamies sortira le pays de l’obscurité !

R.H.M.

0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: