Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Secteur minier – Etude d’une possibilité de renouveler le régime fiscal et douanier de la QMM

Book News 0

Last updated on juillet 28, 2021

L’Etat Malagasy et Rio Tinto envisagent d’ores et déjà de renouveler le régime fiscal applicable à Qit Madagascar Minerals (QMM), un projet minier situé dans la région de Fort-Dauphin, au Sud-Est de la Grande Ile. A cet effet, une première réunion entre les deux parties a été organisée le 16 février 2021.

Mise en place d’un groupe de discussion par l’Etat Malagasy

Madagascar et Rio Tinto ont entamé les premières discussions sur le renouvellement du régime fiscal et douanier du projet QMM. Celui qui est actuellement en vigueur ne sera plus à jour à partir de 2023 et les dialogues liminaires sur son renouvellement devraient avoir lieu cette année aux termes de la Convention d’établissement adoptée en 1998.

L’État malgache a mis en place un groupe de discussion qui est chargé de mener à bien les négociations. QMM a salué cette décision.

« Nous louons l’initiative de l’État de créer un groupe de discussion qui ouvre le dialogue entre les parties concernant le renouvellement du régime fiscal et douanier…Cela fait parties des conditions gagnantes nécessaires pour assurer la pérennité de QMM au bénéfice de toutes ses parties prenantes »

a déclaré Ny Fanja Rakotomalala, président et directeur général de Rio Tinto QMM.

Le grand patron de QMM semble par ailleurs convaincu que les dialogues déboucheront sur une meilleure compréhension de l’essence même du projet que Rio Tinto pilote en collaboration avec le gouvernement malgache.

Rio Tinto a investit plus d’un milliard dollars à Madagascar

Rio Tinto a réalisé des investissements financiers considérables depuis son arrivée à Madagascar. Le groupe minier multinational anglo-australien y aurait déjà investi près de 1 milliards de dollars dans le cadre du projet QMM. Il est donc normal que l’entreprise attende un retour sur investissement positif.

Toutefois, Rio Tinto veille à ce que le projet, qui a permis à plus de 13 000 personnes de gagner leur pain quotidien, apporte une valeur ajoutée durable à l’économie malgache. Si l’on en croit la société « à ce jour, le projet Rio Tinto QMM a créé 2 000 emplois directs et indirects et plus de 11 000 emplois induits dans sa chaîne d’approvisionnement à Madagascar. Tous les ans, Rio Tinto QMM investit significativement dans des investissements environnementaux et communautaires, y compris l’éducation, la santé et le développement des petites entreprises ».

Le géant minier a également contribué à la lutte contre le COVID-19 à Madagascar. Rio Tinto a notamment donné 500.000 dollars pour que la Grande Ile puisse mieux faire face à la pandémie.

Louivà Naval

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :