Officiellement commercialisée après seulement trois mois, la startup artisanale Roofi a été élue “Startup de l’année 2017”  par le ministère de l’Industrie et du secteur privé. Cette petite startup qui a su percer dans le domaine artisanal et social fait la fierté de sa fondatrice, Tatamo.

Roofi, Startup de l’année

roofi

Tatamo Randriamanantena, gérante de Roofi, s’est vue remettre un trophée par le ministère de l’Industrie et du secteur privé.
cc: Book News Madagascar

Roofi, startup artisanale oeuvrant dans le domaine de la création d’articles de décoration d’intérieur en raphia, a été élue “Startup de l’année 2017” par le ministère de l’Industrie et du secteur privé. Un pas de géant, mais aussi une grande surprise pour cette startup qui a officialisé ses activités au mois d’octobre dernier.

“Nous avions participé à un concours organisé par le ministère de l’industrie sous parrainage de la JCI, quelques mois plus tôt. Suite à cela, le ministère nous a remarqué et nous a appelé. Nous leur avons expliqué le concept de Roofi et ils nous ont élu “Startup de l’année”, juste comme ça!”, a raconté Tatamo Randriamanantena, fondatrice de Roofi.

La jeune femme s’est ainsi vue offrir un trophée. Le premier trophée pour une startup qui promet de porter haut les couleurs de Madagascar. En effet, le concept de Roofi est louable et originale. Il s’agit de créer et de vendre des articles de décoration d’intérieur – ou d’extérieur, selon la demande – totalement confectionnés en raphia.

“Nous avons choisi le raphia car il fait partie des produits endémiques de Madagascar. De plus, ses spécificités font de lui la matière première par excellence: il est maléable, colorable, déformable… Nous proposons des tapis, des poufs, des boîtes de rangement, table basse, et faisons des articles sur commande”, a expliqué Tatamo Randriamanantena.

Volet social

L’atelier de Roofi est localisé à Ambohitrimanjaka, où une dizaine d’artisans collaborent avec Tatamo. Roofi se soucie du volet social. En effet, une des raisons pour laquelle la société a été créée a été l’envie de Tatamo de donner un emploi fixe à ces artisans d’Ambohitrimanjaka, “passionnés et talentueux mais qui ne pouvaient pas en vivre”, d’après les mots de la fondatrice.

roofi

Des échantillons des produits de Roofi.
cc: Book News Madagascar

C’est ainsi que Tatamo a décidé de donner un emploi décent à ces artisans, mais aussi de se frayer un chemin pour se faire de l’argent à son propre compte. Sachez que notre jeune fondatrice est passionnée d’entrepreneuriat, et affiche une détermination et une volonté nettes de réussir.

Pour en savoir plus sur Tatamo, cliquez sur le lien ci-dessous: http://booknewsmada.com/tatamo-orinasa-roofi-vehivavy-tanora-mandraharaha/

Les produits de Roofi sont pour le moment visibles essentiellement en ligne. Plus tard, la société souhaite se lancer dans l’exportation.

Tiasy


3 Comments

Heizmann Francois · March 19, 2018 at 5:51 pm

Vous écrivez : Nous proposons des tapis, des pouffes, des boîtes de rangement, table basse, et faisons des articles sur commande”

J’ai suri en lisant le mot POUFFES !
En argot français ce mot caractérise une femme de forte corpulence et faible d’esprit.
Un POUF est une sorte de coussins généralement de forme circulaire et de forme cylindrique qui peur servir de siège grâce à sa résistance.
Mais cette impropriété mineur ne gâche en rien la fraicheur de votre entreprise, à laquelle je souhaite les plus grands succès.

    Book News · March 19, 2018 at 8:11 pm

    Merci de votre remarque! 🙂 Nous en prenons note!

Tatamo, nanangana ny orinasa Roofi: "Matetika raisin'olona ratsy ilay hoe vehivavy tanora mandraharaha" · January 22, 2018 at 11:27 am

[…] Araho ity rohy ity raha te hahafantatra ny orinasan’i Tatamo ianao: http://booknewsmada.com/roofi-startup-de-lannee-2017/ […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: