Face à la situation politique actuelle, le fondateur du Groupement des activistes de Madagascar, Rija Rajoelina, s’exprime. Interview.

Book News Madagascar (BN): Quelle est votre position par rapport à la situation politique actuelle : grève, manifestation par-ci par-là… ?
Rija Rajoelina : La situation actuelle est alarmante et suscite un changement de Gouvernement.  Le Président et le Gouvernement doivent prendre conscience de la souffrance du peuple.

Aujourd’hui, l’attitude méprisante de Hery Rajaonarimampianina nous paraît inacceptable. Une négociation doit avoir lieu ne serait-ce que par respect de ceux qui revendiquent l’amélioration des conditions électorales.  Aussi, au sujet des conditions de vie, de travail et tout l’enjeu du développement même.

C’est dans cette voie, que le Groupement des Activistes de Madagascar (GAM) invite toute la population Malgache à se joindre à nous pour  établir un rapport de force étant donné la méprise des dirigeants. Il faut mettre un terme aux conditions ruinant les conditions sociales.

Il faut une solution ! Et c’est urgent pour éviter  un embrasement  aux conséquences incalculables.  En effet, la Guerre n’est pas une solution, elle conduit au chaos et enfante des monstruosités dont sont victimes le peuple et la population civile.

Nous soutenons la détermination du peuple. Agissons pour des solutions durables.

BN: Quels sont vos plans d’actions ?
Rija Rajoelina : Dans le contexte actuel, le GAM lutte en faveur des députés MAPAR et TIM pour :

Ø  La démission du Président

Ø  La destitution du gouvernement

Ø  Engager des dialogues entre Malagasy

Ø  Que l’Assemblée Nationale puisse proposer des noms de premiers ministrables

Ø  Procéder à une élection anticipée.

groupement des activistes de Madagascar

Des membres du Groupement des activistes de Madagascar (GAM).
cc: GAM

BN: Quelle est votre vision ?
Rija Rajoelina : Le GAM a la capacité de réunir et de fédérer les jeunes Malagasy qui sont déterminés à travailler ensemble sur des défis communs, à redynamiser les créativités et les mentalités tout en valorisant et en respectant la culture malagasy.

Ensemble, nous pourrons lutter contre les inégalités, l’injustice, l’insécurité et aller de l’avant pour apporter un changement pour notre pays.

D’où notre slogan : « ENSEMBLE, ON VA PLUS LOIN ».

BN: Quel est votre engagement citoyen ?
Rija Rajoelina : Nous voulons rétablir la confiance vis-à-vis des citoyens, notamment par rapport à la vie politique. Nous voulons encourager les citoyens. Notre objectif serait d’agir différemment en promouvant le dialogue social, les formations citoyennes, les consultations, les ateliers, fondamentaux pour des échanges d’idées.

BN: Comment soutenez-vous les jeunes Malagasy dans leur engagement citoyen ?
Rija Rajoelina : Récemment, le GAM s’est penché sur le sujet de  « l’intégration des femmes dans les milieux ruraux notamment les questions relatives aux droits des femmes ». A travers ce champ, une jeune Malagasy issue du GAM est allée représenter au niveau des instances internationales  ce que le Groupement propose dans cette lutte d’intégration des femmes dans la vie sociétale Malagasy. Cette représentation a débouché sur des engagements internationaux, notamment, ceux de l’ONU.

groupement des activistes de madagascar

Rija Rajoelina, fondateur du Groupement des activistes de Madagascar.
cc: Rija Rajoelina

Par ailleurs, nos actions ne s’arrêtent point là. Nous allons prochainement programmer d’autres formations et conférences auprès des jeunes sur différentes thématiques telles les questions relatives:

Ø  Aux Jeunes et civisme

Ø  A l’organisation d’un parti politique

Ø  Au Leadership et entreprenariat

Ø  Au système de gouvernance

Ø  A la promotion de la Culture malagasy

BN: Combien de membres du bureau compte le GAM ?
Rija Rajoelina : Le GAM regroupe plusieurs associations telles que l’Association NAMANA, All4One. Précisément, il compte actuellement 10 membres du bureau.  Je tiens à préciser que notre force est le résultat du rassemblement des gens de divers horizons (local, francophone et Anglo-saxon).

BN: Les membres Facebook du GAM sont-ils juste des membres Facebook ou sont-ils invités à participer aux actions du GAM ? Quel est le but de cette mobilisation via les réseaux sociaux ?
Rija Rajoelina : Les membres sur Facebook sont membres car ils l’ont souhaité. Cela suppose qu’ils ont choisi de nous suivre  au vu des informations que nous diffusions, concrètement nos actions.

A travers nos publications, les membres participent aux échanges d’idées et aux actions du GAM, ce qui nous permet d’interagir quotidiennement avec eux. Le but de cette mobilisation est de renforcer l’action et le développement communautaire afin d’élaborer et de développer des politiques publiques favorables et  solliciter les aptitudes personnelles.

BN: Petit historique sur le GAM?
Rija Rajoelina : Nous sommes partis d’un simple constat : il y a un réel manque de communication, une insuffisance d’orientation, un manque de professionnalisation, une négligence de transparence des actions des autorités publiques et des manques d’infrastructures à Madagascar. Il existe des failles qu’il faudrait relever. Les opinions des jeunes Malagasy qui doivent se prévaloir restent négligées, déconsidérées voire repoussées. Or, la majorité de la population est constituée de jeunes.  A cela, nous, groupement GAM sommes conscients que le pays a réellement besoin d’échanges d’idées. Le Groupement des Activistes de Madagascar créé le 4 septembre 2017 s’est lancé dans la favorisation de l’expression des jeunes issus de divers horizons et qui sont capables d’exprimer des avis équilibrés et des recommandations concrètes.

Pour nous, ce qui importe le plus c’est le partage, les débats d’idées car plus on a des opinions en affrontement, plus nous avançons vers la concrétisation de nos engagements.

BN: Quelle est votre valeur ajoutée par rapport aux autres plateformes politiques/sociales ?
Rija Rajoelina : Non seulement nous mettons en relation des personnes, nous mettons surtout en phase nos actions par rapport au projet de société que nous avons bâti et que nous défendons.  Pour terminer,  nous soutenons le fait qu’il faut pour Madagascar des décideurs volontaristes et crédibles dans leurs champs d’actions. Un acteur capable de maîtriser les enjeux. Fort de cela, le GAM a décidé de travailler en étroite collaboration avec Initiative Emergence Madagascar (IEM) fondée par le Président Andry Nirina Rajoelina.

N’hésitez pas à visiter notre page Facebook « Groupement des Activistes de Madagascar » !!


1 Comment

Politique - La plateforme GAM soutient Tsilavina Rakotoarisoa, candidat à la députation · March 22, 2019 at 8:13 am

[…] que nous soutenons Tsilavina Rakotoarisoa et son équipe ! », a affirmé hier Rija Rajoelina, Président et fondateur du Gam, hier, lors de son […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: