Rares sont les jeunes qui respectent les aînés actuellement. On les qualifie de nouvelle génération, ou jeunes influencés par la mondialisation. Mais est-ce que l’ère nouvelle de la technique doit vraiment avoir une influence dans la valeur de respect des aînés.

Version anglaise disponible ici.

Le non-respect des aînés prime partout

Je qualifierai d’aînés nos parents mais surtout les personnes âgées que nous rencontrons. La plupart des jeunes actuelles ne respectent plus les conseils des parents. Soit sous le prétexte de se vanter d’être une rebelle, soit sous le motif que les parents ont du retard par rapport à l’avancée technologique. Ce second motif s’accompagne encore de moqueries visant à dénigrer les parents. 

L’irrespect que subissent les personnes âgées dans la vie quotidienne se remarque dans l’usage des transports publics et des mobiliers urbains. Des jeunes s’assoient confortablement face à des vieilles personnes qui n’ont pas de siège ou qui se déplacent difficilement en regagnant une place plus loin. Je me suis rendu compte aujourd’hui qu’à la présentation d’une carte verte (“karatra maintso”), une personne âgée doit encore payer 200 ou 300 Ariary. D’autres transporteurs refusent même des fois de leur octroyer des réductions. En effet, la carte ne fonctionne pas tout le temps et n’entraîne pas du tout l’affranchissement total du frais de transport. Or que pour se procurer ces cartes, ces personnes doivent fournir beaucoup de documents et suivre plusieurs procédures. 

Une autre situation d’irrespect se constate pendant le paiement des pensions pour les retraités. Malades, inaptes ou fatigués, ils doivent tous faire la queue sans exception. L’attente n’est pas du tout de courte durée. D’autres vieilles personnes ne bénéficient même d’aucune aide et doivent encore travailler malgré leur âge.

Respect elders
Témoignons du respect aux aînés
cc: Photo by Parij Borgohain from Pexels

Restaurons au moins le minimum de respect

Avant de dénigrer les parents d’être en retard, sachez que sans eux vous n’auriez jamais existé. Avant d’être une rebelle qui attriste les parents, rappelez-vous que s’ils parlent c’est pour votre bien. Au lieu de rire sur leur méconnaissance, aidez-les à comprendre. La communication est la clé, pas besoin d’être grossier. 

Redressons ensemble les valeurs enseignées par nos ancêtres par le respect des “Zokiolona”. Aidons-les dans la vie quotidienne, à se déplacer facilement, à s’installer confortablement. Et pourquoi pas des aides individuelles venant de l’Etat au bénéfice de chaque personne âgée pour faciliter leur vie ?

TSANTA CHICHI TTS


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: