Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Relations diplomatiques: La Chine insiste sur le renforcement du système éducatif.

Tiasoa 0

Coup d’envoi officiel de la célébration des 45 années de relations diplomatiques entre la Chine et Madagascar. Ce fut hier, à Ankatso, lors du vernissage de l’exposition photographique illustrant ces 45 années d’amitié sino-malagasy. Dans ce cadre, l’Ambassadeur de la République populaire de Chine, Yang Xiaorong, a tenu à exprimer ses souhaits face au système éducatif du pays qui reste encore vulnérable.

« Depuis 1972, nous avons établi une coopération avec Madagascar dans beaucoup de domaines : économique, social, culturel, et aussi dans le cadre de l’éducation. Beaucoup d’actions ont été effectuées. Des efforts sont à fournir dans le domaine de l’éducation », a affirmé l’Ambassadeur dans son discours.

 

L’éducation, un secteur important.

L’éducation, mais en particulier les études supérieures des jeunes malagasy, est un domaine important pour l’Ambassadeur et son équipe. Pour manifester leur intérêt et leur sollicitude envers l’Université d’Antananarivo, le coup d’envoi officiel de la célébration des 45 ans de relations est ainsi lancé à Ankatso. Une soixantaine de photos est exposé à la Bibliothèque universitaire, se divisant en quatre parties dont une sur la coopération Chine-Madagascar, une sur l’Institut Confucius, une autre sur la mission médicale chinoise et la dernière sur les réalisations de la Chine.

Toujours dans le domaine de l’éducation, en 2008, le Confucius a été mis en place à l’Université d’Antananarivo pour l’apprentissage et la compréhension de la langue chinoise. En 2014, le Confucius de l’Université de Toamasina est également dressé.

 

Coopération signifiante

La Chine célèbre cette année ces 45 années de relations diplomatiques entretenues avec la Grande île. La Chine demeure le premier partenaire commercial de la Grande île avec un chiffre d’affaires de 772 millions de dollars. En 2016, 193 malagasy ont été invités à participer à 78 séminaires sur différents domaines en Chine.

La Chine a également consacré une somme de 300 millions de dollars pour la réalisation des infrastructures à Madagascar en 2016.

Lors de sa visite à Madagascar en janvier dernier, le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a indiqué à plusieurs reprises que « dans l’histoire ancienne, Madagascar faisait partie de « la Route de la soie maritime », et ferait partie de « la Route de la Soie maritime du 21ème siècle ». Il a également martelé la participation de Madagascar à l’initiative « La Ceinture et la Route » serait bienvenue, « que la Chine souhaitait travailler ensemble avec Madagascar en faisant de ce dernier un pont qui relierait « la Ceinture et la Route et le continent africain ».

Les relations diplomatiques entre la Chine et Madagascar remontent au 6 novembre 1972. Pour renforcer davantage la coopération bilatérale, la Chine souhaite construire trois piliers dans la Grande île, a expliqué l’Ambassadeur. Il s’agira donc de « pallier au manque d’infrastructures, former les ressources humaines, et faciliter le commerce et les investissements ».

Tiasoa Samantha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :