“Madagascar n’a pas signé la déclaration sur l’accueil des réfugiés proposée par les Nations-Unies lors du Sommet humanitaire mondial en octobre 2016 à Istanbul. Il n’est pas disposé à recevoir des réfugiés.”

Réfugiés syriens: Jery Lavitra ho an’i Madagasikara exige la transparence

Jery Lavitra ho an'i mMadagasikara

Le communiqué officiel émanant du mouvement politique Jery Lavitra ho an’i Madagasikara.


Le mouvement politique Jery Lavitra ho an’i Madagasikara, regroupant de jeunes leaders malagasy, hausse le ton, face au manque de transparence de l’Etat malagasy dans l’accueil de réfugiés syriens par le pays. Ils ont publié un communiqué, hier, stipulant les raisons pour lesquelles le pays n’est pas disposé à recevoir des réfugiés “de quelque statut qu’ils soient”. Ci-dessous les mots émanant du communiqué officiel:

“Il est vrai que Madagascar ne rencontre pas encore le problème des réfugiés et des migrants et n’en ressent pas plus les impacts. Loin de figurer parmi les 10 premières terres d’accueil de réfugiés, la Grande île ne fait pas non plus partie des régions les plus affectées, contrairement à la Méditerranée ou l’Europe. 

Toutefois, le sujet suscite aujourd’hui des débats au sein de la population Malagasy. Car la venue des réfugiés syriens à Madagascar n’est plus un secret pour personne, notamment depuis ces dernières semaines et mois. Il est su que le pouvoir actuel a négocié secrètement l’accueil en masse de ces personnes.  Même si le nombre exact n’a pas encore été dévoilé, la question tend à provoquer des polémiques. D’autant plus qu’à aucun moment, le Président de la République ne s’y est exprimé.

Le constat est que, l’opinion publique Malagasy est très hostile à l’accueil des réfugiés en raison de la vulnérabilité de l’économie du pays. En effet, Madagascar est un pays affaibli où le niveau de la pauvreté ne permet même pas à sa population de vivre décemment. Et surtout, il y aussi l’écart culturel, que ces nouveaux arrivant risquent d’implanter, qui fait grincer plus d’un. Enfin le dernier et non le moindre : Madagascar n’a pas signé la déclaration sur l’accueil des réfugiés proposée par les Nations-Unies lors du Sommet humanitaire mondial en octobre 2016 à Istanbul.

(…)Rappelons que les pays émergents formant le BRICS (Brazil, Russia, India, China, South Africa) ne sont pas disposés à en recevoir malgré leur niveau économique proche des européens.  En tenant compte de tout cela, nous membres du Jery Lavitra ho an’i Madagasikara (JLM) appelons les dirigeants Malagasy à apporter la lumière sur l’appel d’offre de l’UNCHR (Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés) sur l’accueil des réfugiés, et d’expliquer à la population les cas des étrangers photographiés, en entrance sur le territoire national, dans diverses régions de l’île. Cela étant d’éviter tous problèmes  relatifs à l’ordre public et l’harmonie sociale à Madagascar.”

Jery Lavitra ho an’i Madagasikara


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: