Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Environnement – 43,51% de réduction des superficies brûlées dans les aires protégées gérées par la MNP

Book News 0

Last updated on mars 2, 2020

Madagascar National Parks (MNP) a pu sauver 9.160 ha de forêts au sein de son réseau d’Aires Protégées (AP) en 2019 par rapport à 2018.

English version available here

Une baisse des superficies brûlées pour les parcs

Selon les données de MODIS, la superficie de forêts brûlées au sein dudit réseau en 2019 était de 11.895 ha versus 21.055 ha en 2018. Bien que presque la moitié des 43 AP gérées par MNP sont sensibles aux feux de forêts, entre autre, le Parc National d’Ankarafantsika, les Parcs Nationaux de Kirindy Mite, de Bemaraha, de Befotaka Midongy ainsi que la Réserve Spéciale d’Ambatovaky et la Réserve Naturelle Intégrale de Tsaratanana sont les sites les plus dévastés par ce phénomène sur les 05 dernières années. Ayant retenu l’attention dans l’actualité environnementale de 2019, la situation des feux de forêts au sein du Parc National d’Ankarafantsika a toutefois enregistré une baisse de 31% en comparaison de l’année précédente.

Le parc national Marojejy, un des aires protégées par la MNP. cc : MNP

Les causes des feux de forêts au sein des Aires Protégées

Sur les plus de 1.000 causes de feux recensés au sein des AP de MNP, le feu sauvage figure en premier rang. Dans ce dernier, si on regarde par type, l’effacement de trace ou diversion est la plus dominante. C’est ce qui explique le cas du Parc National de Marotandrano

En dehors des bandits de grand chemin, les braconniers comme ceux d‘Angonoka dans le Parc National Baie de Baly, les planteurs de cannabis dans la Réserve Spéciale de Tsaratanana, ou encore les exploitants illicites des mines du Parc National Ankarana, … utilisent cette stratégie néfaste, les défrichements suivis d’incinération ainsi que les fours à charbon illicites ou incontrôlés complètent la liste des causes de ces feux. 

Les sites possédant un écosystème très sensible au feu à l’instar des Parcs Nationaux Mikea, Bemaraha, Ankarafantsika… sont ceux qui subissent des lourdes pertes causées par ces actions néfastes de l’homme.

Toria Dimbiniaina

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :