Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Réduction de l’apatridie à Madagascar: réhabilitation d’une EPP à Betsiboka

Book News 0

Last updated on novembre 2, 2017

Les sans-papiers sont encore nombreux à Madagascar. Le risque d’apatridie est encore prédominant, notamment dans les régions enclavées. Les enfants pouvant être les principales victimes, une Ecole primaire publique sera réhabilitée dans la région Betsiboka.

Réhabilitation d’une EPP à Andriba

Les individus habitant dans les zones enclavées présentent un risque important d’apatridie. Parmi ces zones, la région Betsiboka. Dans ce cadre, une action pour la réhabilitation d’une Ecole primaire publique (EPP) sera entreprise à Andriba, la semaine prochaine. « Neuf salles de classe seront réhabilitées pour la prochaine rentrée scolaire. Ces salles pourront accueillir 450 élèves âgées de 6 à 11 ans », a-t-on appris du communiqué de presse.

Prévention et réduction de l’apatridie à Madagascar

La réhabilitation de cette EPP entre dans le cadre du projet « Prévention et réduction de l’apatridie à Madagascar »,initié par le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Projet également fruit d’une collaboration entre le HCR, le ministère de l’Education nationale et le Focus Development Association. « L’objectif de cette action esest de promouvoir l’harmonie et le vivre ensemble entre les enfants scolarisés de nationalité malagasy, non malagasy et apatrides. Le but est de réduire la discrimination et le ressentiment envers les enfants nés à Madagascar et dépourvus de nationalité », a communiqué le Focus Development.

Tiasy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

On The Online Website asian sexdollcheap love dollsmall sex doll porncheap sex dolllife like sex dollsasian fuck dollreal doll sex toy.
On The Online Website sex dolllove sex dollrealistic sex dollcheap love dollsmall sex doll porn.