Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

QMM – L’entreprise dévoile des informations sur la qualité des eaux rejetées

Book News 0

Last updated on juillet 28, 2021

Dans un souci de transparence, QMM a produit un rapport sur la qualité des eaux rejetées par ses opérations minières dans le Sud-Est de Madagascar. La société détenue par le multinational anglo-australien Rio Tinto et le gouvernement malgache a publié le document en question le 5 mars dernier.

Révision de l’approche de gestion de l’eau

Le rapport diffusé par Rio Tinto le 5 mars 2021 aborde en gros deux types d’informations. Le document expose dans un premier temps des indicateurs de qualité des eaux réglementées. Le rapport se focalise ensuite sur des questions relatives à la surveillance des eaux de surface par QIT Madagascar Minerals (QMM) au cours des cinq dernières années, notamment de 2015 à 2020.

Le rapport indique par contre que le système de gestion de l’eau de QMM n’est pas infaillible. Les enquêtes menées par la société ont mis en évidence « certains dépassements pour l’aluminium et le cadmium aux points de rejet dans la concession minière ».

Quoique ces dépassements n’aient pas fait de tort dans le milieu récepteur, la filiale de Rio Tinto, désireuse d’optimiser l’utilisation et le rejet de l’eau, va revoir entièrement sa stratégie de gestion de cette ressource. L’entreprise projette en outre de renforcer sa capacité de surveillance et sortir les résultats d’une étude spécialisée l’année prochaine.

Seuls les excédents d’eau sont périodiquement rejetés à la QMM, conformément aux exigences du permis. cc: Photo fournie

D’autres rapports sur la qualité de l’eau seront publiés

Rio Tinto a profité de la sortie de ce rapport pour faire savoir que ce ne sera pas le premier de son genre à être publié. La société s’engage notamment à informer régulièrement les entités concernées de l’évolution de ses activités.

«Chez QMM, nous avons la volonté d’exercer nos activités d’exploitation minière de façon transparente, en partageant de l’information avec nos communautés et nos parties prenantes pour favoriser la compréhension de notre approche de gestion de l’eau et démontrer le respect de nos engagements par des résultats. Ce premier rapport présente en détail les valeurs historiques de notre performance par rapport à la réglementation et notre démarche d’amélioration continue »,

a déclaré le président de la société, Ny Fanja Rakotomalala.

QMM, déterminé à respecter les normes

Considérant l’eau comme étant une « précieuse ressource partagée », le grand patron de QMM a en outre tenu à rassurer la communauté que l’entreprise est déterminée à appliquer les meilleures pratiques mondiales en matière d’environnement et à se conformer aux règlements environnementaux établis par la Grande Ile.

Selon QMM, les gens vivant aux alentours de son site n’ont pas de craintes à se faire dans la mesure où l’entreprise ne rejette que les excédents d’eau. Les rejets d’eau sont en plus faits dans les normes.

« La gestion des eaux est menée au moyen de processus sans produits chimiques, de bassins de sédimentation naturelle et de filtration naturelle dans des marécages. Notre plan de gestion de l’eau prévoit que seuls les excédents d’eau sont périodiquement rejetés, conformément aux exigences du permis »,

peut-on lire dans le rapport de l’entreprise.

Louivà Naval

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :