Afin de pallier aux problèmes d’insécurité et également sanitaires de la Commune de Bekopaka, le Madagascar National Parks a offert des matériels.

Aides

Une voiture quatre-quatre tout-terrain a été offerte à la Commune de Bekopaka par le Madagascar National Parks. cc : Henintsoa Hani

Une voiture quatre-quatre tout-terrain et 67 lampadaires solaires ont été offerts à la Commune de Bekopaka du district d’Antsalavo par le Madagascar National Parks, le 6 juin dernier. Une contribution et renforcement du développement de la population avoisinante des Parcs nationaux, selon le communiqué de presse.

En effet, les lampadaires solaires ont pour but d’éclairer les ruelles et afin entre autre de pallier aux problèmes d’insécurité récurrente. Par contre, l’automobile sera utilisée pour les besoins de la sécurité et les besoins sociaux, aux bénéfices de la population locale.

« Lorsqu’il y a un besoin urgent d’évacuation sanitaire, ni l’hôpital, ni la commune n’a une voiture pour transporter le malade »

a souligné Koto Pétrie, maire de la Commune rurale Bekopaka lors de son allocution.

En ce qui concerne les problèmes d’insécurité dans la Commune, ceux-ci sont un peu moins récurrents depuis les derniers mois. Les forces de l’ordre et les « andrimasom-pokonolona » collaborent pour instaurer la sécurité dans les différentes localités.

« Des patrouilles dans les zones classées rouge sont effectuées par andrimasom-pokonolona ou comité villageoise de vigilance de la commune de Bekopaka »

a affirmé Madina Francis Emilien, chef district d’Antsalova.

Cette opération est faite dans le but de maitriser les points noirs, continue le maire. Grâce à ce processus, les attaques des « dahalo » ont beaucoup diminué ces derniers temps ont constaté la population locale.

L’automobile offerte par la MNP est d’une grande aide. Elle est mise à disposition de la gendarmerie locale.

Pour le capital naturel

Ayant conscience des menaces et pressions qui peuvent surgir au niveau des Aires protégées du parc National de Bemaraha, le MNP a mis en place l’axe stratégique cogestion avec la communauté riveraine vivant à proximité ou aux alentours des Aires protégées. Ceci dans le cadre de diminuer les pressions et menaces sur le capital naturel du parc.

En effet, les principaux acteurs directs des pressions sur les parcs et Réserve se trouvent au niveau de la communauté. De ce fait, la cogestion des Aires protégées avec la population locale est une collaboration de manière active avec les partenaires œuvrant dans la zone.

Une entente a été également conclu avec les autorités locales via la direction du Parc National de Bemaraha afin d’agir conjointement pour la réduction des menaces. D’après le communiqué de presse, cette entente a permis la mise en œuvre des activités pour renforcer l’acceptation de MNP comme contributeur au développement des zones périphériques des aires protégées.

Henintsoa Hani


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: