L’OMS annoncera ce mardi 25 août 2020 à 15 heures GMT la certification du continent africain « exempt de poliovirus sauvage ».

Délivré du poliovirus

Une grande nouvelle pour l’Afrique ! Le Directeur général de l’OMS, l’Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus et sa directrice régionale pour l’Afrique, Matshidiso Moeti, annonceront officiellement dans une heure, à 15 heures GMT, ce mardi 25 août 2020, par visio-conférence, l’éradication du poliovirus sur le continent. Les milliardaires et philanthropes nigérian Aliko Dangote et américain Bill Gates seront également présents à cette visio-conférence.

Quatre ans après l’apparition des derniers cas dans le nord-est du Nigeria, région dévastée par le conflit djihadiste, l’Afrique entend enfin sonner la cloche de la délivrance.

« Grâce aux efforts déployés par les gouvernements, le personnel soignant et les communautés, plus de 1,8 million d’enfants ont été sauvés » de cette maladie, rapporte l’OMS dans un communiqué publié avant ce rendez-vous historique.

Selon le communiqué de presse du Rotary Club, également grand contributeur dans la lutte contre le poliovirus en Afrique, « au cours de ces efforts, 9 milliards de doses de vaccin oral contre la polio ont été administrées, des centaines de millions d’enfants ont été vaccinés et 1,8 million de cas de poliovirus sauvage ont été évités dans toute la région. »

L’annonce d’aujourd’hui est le résultat des actions cumulées de tous ces bénévoles, partenaires, organisations et associations.

« Face à une pandémie, le monde a eu très peu de bonnes nouvelles à célébrer en matière de santé publique cette année, et les défis à relever sont énormes. C’est pourquoi nous devons reconnaître cette grande réussite et féliciter toutes les personnes qui ont joué un rôle important dans l’éradication du poliovirus sauvage dans la Région africaine », a déclaré le président du Rotary International, Holger Knaack.

Les efforts de vaccination à poursuivre

Dans toute l’Afrique, plusieurs moyens ont été déployés pour délivrer des vaccins du poliovirus aux enfants, même dans les zones en conflit ou enclavées, comme c’est le cas à Madagascar. Se déplaçant à pieds, en bateau, à vélo ou en bus, les professionnels de santé n’ont pas chômé dans la lutte contre cette maladie. Des activités de surveillance des maladies pour tester les cas de paralysie et vérifier l’absence du virus dans les eaux usées, ainsi que l’implication des dirigeants des 47 pays de la Région africaine ont également beaucoup contribué à l’éradication du virus.

Même si le poliovirus est éradiqué en Afrique, les mesures doivent être maintenues. Les efforts de vaccination contre la polio doivent se poursuivre. Les vaccinations de routine doivent être continuelles au sein des infrastructures de santé afin de maintenir des niveaux d’immunité élevés et d’éviter la récidive du poliovirus sauvage.

A propos du poliovirus

Provoquée par le poliovirus sauvage (PVS), la poliomyélite est une maladie infectieuse aiguë et contagieuse qui touche principalement les enfants. Elle attaque la moelle épinière et peut provoquer une paralysie irréversible. Elle était répandue dans le monde jusqu’à la découverte d’un vaccin dans les années 1950. Les pays développés y ont eu rapidement accès, tandis que l’Asie et l’Afrique sont longtemps restées d’importants foyers infectieux.

En 1988, année de lancement de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la polio, l’OMS dénombrait 350 000 cas à travers le monde et encore plus de 70 000 cas rien qu’en Afrique en 1996. Cependant, grâce à une prise de conscience collective et à d’importants efforts financiers (19 milliards de dollars sur 30 ans), seuls deux pays au monde comptent aujourd’hui des contaminations par le PVS : l’Afghanistan (29 cas en 2020) et le Pakistan (58 cas). L’épicentre mondial de la maladie au début des années 2000, le Nigeria, s’en est récemment sorti.

La certification de l’éradication du poliovirus est réalisée sur une base régionale. Une région est certifiée lorsque tous les pays de la région démontrent l’absence de transmission du poliovirus sauvage pendant trois années consécutives en présence d’une surveillance des normes de la certification.

Pour rappel, Madagascar a été déclaré « Pays libre de la polio » le 21 juin 2018, après de dures années d’épidémie vécues en 2014 et 2015.

A.A


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: