Face à la peste, 264 jeunes mobilisés dans les hôpitaux de traitement

264 jeunes professionnels ont été mobilisés pour renforcer le contrôle de l’hygiène, de l’assainissement et de l’accueil dans les hôpitaux de traitement de la peste  de la Grande île. Ces jeunes ont suivi une formation donnée par l’Unicef conjointement avec les institutions publiques et les autres partenaire s financiers et techniques.

264 jeunes à la rescousse

264 jeunes professionnels, paramédicaux et étudiants ont été sélectionnés par le Ministère de l’Eau, de l’énergie et des hydrocarbures pour renforcer le contrôle d’hygiène, l’assainissement et l’accueil dans huit hôpitaux de traitement de la peste dont 6 à Antananarivo, 1 à Toamasina et 1 à F énerive Est. Des jeunes professionnels qui ont été mobilisés face à l‘épidémie de peste qui sévit actuelleemt dans la Grande île. Parmi ces jeunes, des étudiants et des volontaires issus de la société civile et des ONG. Ils sont répartis en plusieurs groupes pour une meilleure efficacité.

Ainsi, “160 hygiénistes ont pu acquérir des techniques d’hygiène dans la zone d’isolation, les activités de nettoyage de surfaces, des lits, des douches, des latrines et le traitement des déchets hospitaliers. 16 blanchisseurs ont pu s’initier sur les activités de nettoyage des équipements de protection du personnel médical et hygiéniste. 72 personnes se chargeront de l’accueil et l’orientation des familles, des limitations d’accès, du lavage des mains et de la désinfection des chaussures”, selon le communiqué de presse. Les personnes formées sont opérationnels depuis le lundi hier au sein des hôpitaux, d’après toujours la source.

Peste et jeunes
Face a la peste, des jeunes se devouent pour venir en aide dans les hopitaux de la Grande ile.

«   Un des facteurs favorisant la propagation de la peste   à   Madagascar tourne autour du manque d ’ hygi è ne en g é n é ral. Mais il faut savoir aussi que l ’ hygi è ne et l ’ assainissement dans ces h ô pitaux ne doivent pas   ê tre minimis é s. D ’ o ù l ’ importance de cette formation.   » , explique Silvia Gaya, chef de la section eau, assainissement et hygi è ne au sein de l ’ UNICEF Madagascar.

L’opérationnalisation de ces nouveaux staffs apportera une bouffée d’oxyg è ne et une am é lioration importante de l ’ hygi è ne   à ces unit é s  de traitement de la peste pour les trois mois   à   venir.

Formés rigoureusement

Ces nouveaux agents de santé ont suivi une formation sur les différentes fonctions au sein des centres de triage et de traitement de la peste. La formation s’est déroulée les samedi et dimanche dernier pour Antananarivo et Toamasina. Une autre session sera organisée le mardi 17 octobre pour Fénerive Est. La formation a été axée sur des ateliers pratiques pour permettre aux participants d’avoir une connaissance des protocoles nécessaires   à la prévention et au contrôle des infections dans un centre de traitement accueillant des malades de la peste. Elle a  été   organisée par l’Unicef conjointement avec les partenaires financiers et techniques dont Action contre la faim, Mé decins du Monde, Médecins sans Fronti è res, l’Organisation mondiale de la santé et l’Usaid en appui au Minist è re de la Santé   publique et au Minist è re de l ’ Eau, de l ’énergie et des hydrocarbures.

Dons de l’Unicef

Parmi ses actions de réponse à l’épidémie de peste, l’Unicef a doté   d’eau, de matériels d ’ hygi è ne et d ’ assainissement les hôpitaux de traitement. A cela s’ajoute la construction de 24 boxes de latrines séparés homme/ femme pour le Centre hospitalier anti-pesteux à Ambohimiandra et Toamasina. 29 autres boxes sont en cours de construction dans les autres centres   à   Toamasina, Fenerive Est et Anosy Avaratra. L ’ Usaid et M é decins Sans Fronti è res vont aussi apporter un appui financier pour appuyer  les activit é s d’assainissement.

Tiasy

0 comments on “Face à la peste, 264 jeunes mobilisés dans les hôpitaux de traitementAdd yours →

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *