Depuis l’apparition de la pandémie de Covid-19, le concept de télétravail à Madagascar a le vent en poupe auprès de nombreuses sociétés. Une option permettant de réduire considérablement les risques face à la propagation du virus.

Télétravail à Madagascar, à la mode depuis le confinement

Avec les mots « coronavirus » et « confinement » vient s’ajouter le mot « télétravail » venant renforcer les mesures de distanciation sociale. Depuis mars 2020, les sociétés malgaches sont contraintes de prendre des décisions radicales face à la pandémie. La venue de celle-ci a chamboulé les projets des professionnels. Surtout ceux qui mobilisent des travailleurs en masse rassemblés en un seul lieu. Le coronavirus a ainsi fait apparaitre un nouveau mode de travail : le télétravail, connu comme étant le travail à distance.

Une nouvelle période de travail à domicile forcé prend ainsi de l’ampleur dans la Capitale. Avec des salariés confinés chez eux, les DRH sont rassurées par rapport à leur état de santé car l’exposition est presque quasi-nulle. De plus cette mesure n’est pas seulement au profit des salariés, mais des sociétés également.

Steeve, monteur vidéo, affirme que travailler depuis chez lui améliore sa productivité :

«  Je suis mieux concentré et je possède mon propre espace. La qualité de mon travail est plus notable et je peux travailler en pyjamas sans que cela dérange qui que ce soit. Sans compter que je ne dépense pas de frais et les repas sont faits maison. »

Une réorganisation soudaine qui n’est pas pour déplaire de nombreux travailleurs.

teletravail
L’autodiscipline est une arme indispensable durant la période en télétravail. cc: Pixabay

Autodiscipline

Mais avec cette indépendance plus ou moins octroyée par les entreprises, tous les travailleurs ne sont pas forcément productifs. Divers facteurs entrent en jeu pouvant nuire à la qualité de leur travail : l’électricité, une maison exigüe,  un environnement bruyant, confinement avec des enfants de bas-âges, manque de matériels, etc.

Mais ce qui demeure problématique c’est surtout cette liberté accordée aux travailleurs. Ils ne sont pas « physiquement » surveillés. Rien ne certifie qu’ils accomplissent de façon rigoureuse leur travail. Le résultat ne se verra qu’à travers les productions. L’autodiscipline devient ainsi une arme indispensable durant la période en télétravail.

Andriamalala Karinne


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: