Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

L’ONE en consultation publique

Book News 0

Last updated on mars 2, 2020

Première consultation publique mardi dernier, l’Office nationale pour l’environnement (ONE) a reconnu les défaillances de sa mission durant les années précédentes. Néanmoins, l’office est disposé à relever un défi dans l’amélioration de ses travaux.  

Un Établissement restreint

En connaissance de la limite de la réalisation de sa mission en termes de technique, financier et humain, l’Office nationale pour l’environnement (ONE) sous tutelle du ministère en charge de l’Environnement est disposé à améliorer davantage ses méthodes de travail. Dans cette optique, une audience publique sur les attributions et mission de l’ONE a été organisée mardi dans ses locaux à Antaninarenina et à laquelle a pris part diverses entités de l’administration publique, du secteur privé, de la société civile et des ONG.

En effet, cette première consultation consiste entre autres à faire connaître les attributions et mission de l’ONE en tant qu’établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) ou encore en tant que guichet unique, habilité à octroyer des permis environnementaux. Il est à noter que l’ONE assure la catégorisation des projets d’investissement publics et privés selon les dispositions du décret relatif à la mise en compatibilité des investissements avec l’environnement (MECIE) et les textes sectoriels en vigueur.

La première consultation publique de l’ONE. cc : Soahanitra

Les trentenaires d’existence

L’audience du mardi était une occasion pour l’office de présenter ses réalisations durant ses 30 années d’existence. De 1997 au 10 février 2020, l’ONE a délivré 906 permis dont 762 permis environnementaux (EIE) et 144 certificats de conformité. (MEC). 35% des permis environnementaux délivrés concerné les mines, 18% pour les industries, 8% pour la biodiversité, 6M% sur les énergies, 6% sur le tourisme, 6% pour les télécommunications et 6% pour les infrastructures.

« Il s’agit d’une première pour l’ONE qui prévoit d’ailleurs de tenir ce genre de consultation deux fois par an au niveau national et une fois par an au niveau provincial »

a expliqué Laurent Ampilahy, directeur général de l’ONE avant d’ajouter que le contenu des cahiers des charges, les programmes et résolutions des différentes consultations publiques seront incessamment mis en ligne sur le site web de l’office à compter de ce mois de mars

Soahanitra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.