Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Nouveau refuge pour enfants victimes d'abus sexuels à Nosy-Be

Tiasoa 0

Last updated on septembre 5, 2017

Le nouveau centre Vonjy, quatrième refuge aux enfants victimes de violence sexuel et physique, ouvre à partir de ce jour à Nosy-Be.

Les enfants victimes d’abus sexuels spécialement considérés

« Avec ce centre, les garçons et filles victimes de violence dans la région de Diana peuvent maintenant bénéficier gratuitement dans un lieu unique d’une prise en charge médicale par les médecins ; psychosociale par les assistants sociaux ; et judiciaire par les officiers de la police judiciaire », apprend-on.

Le Centre Hospitalier de Référence de District de niveau II de Nosy-Be.ouvre à partir de ce jour. « C’est le quatrième établissement à Madagascar à ouvrir un centre de prise en charge intégrée pour les enfants victimes de violences », précise le communiqué de presse.

D’après les chiffres, 43% des cas de maltraitances des enfants dans la Préfecture de Nosy-Be relèvent de la violence sexuelle, de l’inceste et de l’exploitation sexuelle. La négligence et l’abandon parental constituent 36% des cas enregistrés ; et la violence physique (coup et blessure) 12% des cas. Ces cas de violence sont le plus souvent causés par la pauvreté, le manque de prise de responsabilité des parents et la relative impunité dont bénéficient certains auteurs.VonjyNosyBe2©Unicef

La région Diana la plus concernée

Il faut savoir que, à Madagascar, de nombreux enfants sont victimes de violence et d’exploitation de tous genres. En 2016, 241 cas d’enfants victimes de violence dont 72% été des filles ont été signalés au Réseau de Protection de l’Enfant de Nosy Be, soit 41% des cas signalés dans la Région Diana. Les acteurs de de la Protection de l’enfant Nosy Be: Population, Santé, Justice, Police, Gendarmerie, Organisation de la Société Civile s’étaient déjà regroupés au sein du réseau de protection de l’enfant -RPE.

« Ce réseau, mis en place par le Ministère de la Population, est un système organisé de collaboration et de coordination des actions entre différents acteurs. Les RPE sont présents dans tous les districts de Nosy Be, mais les victimes et leurs familles sont obligées de faire des vas et vient entre les différents services et payer en conséquence des frais de déplacement conséquents qui les découragent et les amènent à désister face aux procédures à suivre et préfèrent plutôt s’arranger avec les auteurs et/ou leurs familles », stipule le communiqué de presse.

Triste réalité, la plupart des familles des enfants victimes sont des familles vulnérables et à faible revenu. Les abus sexuels envers les enfants à Madagascar sont réels et leurs impacts peuvent durer toute une vie. Selon l’enquête de suivi des objectifs du millénaire pour le développement, 14% des jeunes filles de 15 à 19 ans en sont victimes.

VonjyNosyBe1©Unicef

Centre Vonjy

Le Centre Vonjy a été inauguré le samedi 29 juillet à Nosy Be par le Président de la République de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina et la Première Dame de la République, l’Ambassadeur du Japon à Madagascar, le Ministre de la Santé Publique et le chef de la section sante de l’UNICEF à Madagascar. Il sera géré conjointement par le ministère de la Santé, le ministère de la Sécurité Publique et celui de la Population, de la protection sociale et de la promotion de la femme. Ce nouveau centre bénéficie directement à la population de la Commune urbaine de Nosy Be et ses six arrondissements ainsi qu’à l’ensemble des enfants victimes de la région de Diana. Unique centre de ce type dans la région, il est appelé à devenir un centre de référence.  5 médecins, 4 policiers, 4 travailleurs sociaux, 1 secrétaire d’accueil, 1 responsable administratif et financier font tourner le centre Vonjy. Le Gouvernement du Japon a financé la construction du local. L’UNICEF a appuyé la dotation en matériel médical et mobilier du centre ainsi que la formation du personnel et le fonctionnement du centre.

Tiasy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :