Ici-bas, tout est cycle ! Un cycle sans fin, du moins pour le moment, qui commence et recommence. Et si l’on fait les comptes, ce sont les mauvaises choses qui semblent dominer. La vie serait bien malheureuse dans ce sens : une suite effrénée de problèmes, de soucis et de tristes événements. Cependant, notre nature humaine nous pousse à ne pas nous résigner à résumer la vie à cela. Non ! La vie peut être rose, la vie peut être belle ! Et cela dépend de nous-même en fait. En ce début d’année, adoptons la résolution d’avoir une attitude positive et d’embellir notre existence.

Première habitude : sourire

positive

Le sourire est une arme que l’on peut utiliser contre toutes les choses négatives de la vie.
cc: Pixabay

Stephen Covey, un psychologue américain, professeur et conférencier, a publié un livre « Les 7 habitudes des personnes hautement efficaces ». Ce guide du succès a été un best-seller dès sa sortie : une preuve irréfutable du fait que les gens veulent réussir et vivre avec épanouissement. A travers les sept habitudes, il incite l’individu à quitter la dépendance au fur et à mesure de se diriger vers l’indépendance pour arriver à l’interdépendance. En effet, nous avons tendance à dépendre de l’extérieur, que ce soit un événement, une situation ou une personne. Au premier abord, nous attribuons la source de nos problèmes à un mari dominant, à un adolescent rebelle, à une belle-mère intrusive, à la mort d’un proche, au manque d’argent, à l’Etat défaillant, à la communauté internationale, bref au système tout entier.

Cependant, la vérité est que tout commence par soi-même. En tant qu’être humain, nous avons cette énergie intérieure qui nous confère la capacité de changer notre vie, une situation et même le monde. Et pour commencer ce changement, il vaut mieux partir de la plus infime partie mais qui s’avère tout même un énorme début : sourire ! Un tout petit geste qui vaut l’essentiel. Le sourire, c’est le premier signe que nous prenons notre vie en main, que peu importe ce que les autres nous font subir, nous sommes maîtres de notre propre destin. Un sourire, Raoul Follereau l’a décrit dans son poème, ne coûte rien mais rend le cœur heureux.

La positivité est contagieuse

« Soit le changement que tu veux voir dans le monde » ,disait Gandhi. Autrement dit, si nous voulons un monde où règne l’empathie, l’entraide, l’équité, la prospérité, bref un monde meilleur, nous nous devons d’être un exemple.

C’est cette manière de penser qui nous pousse, chez Book News, à répandre la positivité tout d’abord à travers nos articles et nos chroniques. La plupart des médias malgaches sont emprisonnés entre la politique qui ne fait que diviser les Malagasy, et les faits-divers qui ne cessent de jouer les oiseaux de mauvais augure.

Alors, Book News se veut être la touche positive qui va égayer votre journée à travers des informations positives, impactantes et porteuses de changement. Nous avons également le projet « Positive Influencers Change Madagascar » ou PIC Madagascar qui vise à former les acteurs au niveau du web et des réseaux sociaux, notamment les Community managers, les blogueurs, les vlogueurs, les Youtubeurs, à partager des messages positifs. Nous sommes convaincus que bien plus que la négativité, les ondes positives se propagent rapidement.

Influenceurs positifs à Madagascar

La première formation des Influenceurs, dans le cadre du projet PIC Madagascar a eu lieu en novembre dernier.

Alors, entamons cette nouvelle année avec la conviction d’une vie meilleure pour chacun, d’un Madagascar et d’un monde meilleurs pour nous tous. Et surtout, faisons-en sorte que cela se réalise, soyons les acteurs de ce changement positif.

Ando Nantenaina


1 Comment

Quand une blogueuse se réconcilie avec elle-même - Tiasy "Pourquoi tu ne restes pas dans les rangs comme tout le monde? - C'est impossible!" · February 6, 2019 at 9:36 am

[…] J’adore le digital. Je me suis découverte une passion pour le blogging, le vlogging, les reseaux sociaux, et tout ce vaste monde du cybernétique, en 2016, alors que j’avais été nominée pour couvrir les élections présidentielles aux Etats-Unis. Là-bas, j’ai pu comprendre que la technologie pouvait être passionnante, et apporter beaucoup à la communauté. Il fallait juste la conjuguer sur une note positive. […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: