Un nouveau programme a été mis en place pour la améliorer la transparence de l’industrie minière dans la Grande île par le Transparency International. Il s’agit du programme « Mining for Sustainable Development ».

TI-IM lance le
« Mining for Sustainable Development »

Accroître la contribution de l’industrie minière au développement durable des pays riches en ressources minières en améliorant la transparence, la responsabilité et une réglementation efficace des processus d’attribution de permis, licences et contrat d’exploitation minière. Tel est l’objectif du programme « Mining For Sustainable Development » ou M4SD, a expliqué Alex Rafamantanantsoa, Président du Transparency International Initiative Madagascar (TI-IM), durant l’atelier du lancement du programme M4SD à Andrianarivo hier.

« Mining for Sustainable Development »
L’atelier du lancement du programme « Mining for Sustainable Development » a eu lieu à Andrianarivo hier. cc: Photo fournie

En effet, les richesses minérales pourraient être une bénédiction et une grande opportunité pour le développement de centaines de millions de personnes. Cependant, elles n’ont pas réussi à contribuer au développement durable de nombreux pays riches en ressources minières.

« Il y a un manque de transparence et de responsabilité dans l’attribution des permis miniers. Aussi, ce manque de transparence dans la première étape de la chaîne de valeur du secteur minier est une cause fondamentale de la corruption dans ce secteur », a expliqué Ketakandriana Rafitoson, Directeur exécutif du TI-IM en marge de l’atelier hier.

« Ainsi, la transparence et responsabilité dans le processus d’octroi des permis miniers sont les défis posés par le TI à travers le M4SD pour remédier à ce fléau », a-t-elle continué.

M4SD est une initiative quinquennale du Global Thematic Network Initiative (GTNI) coordonné par Transparency International (TI) Australie de 2016 à 2021, qui se concentre sur le secteur minier formel, c’est-à-dire le légal.

Les attentes

Les attentes du TI-IM par rapport à ce programme sont nombreuses.

Sur le plan gouvernemental, le gouvernement devrait adopter et appliquer les politiques, procédures et pratiques efficaces en matières de transparence et de responsabilité pour l’approbation des permis miniers.

Les sociétés minières et leurs filiales doivent également adopter et appliquer les normes et pratiques pertinentes en matière de transparence et de responsabilité de permis. En effet, elles agissent en tant que leaders pour promouvoir et exiger la transparence et la responsabilité de leurs pairs et du gouvernement.

De la même façon, les organisations de la société civile et les communautés touchées auront la capacité d’accéder aux informations relatives à l’attribution des permis, licences et des contrats d’exploitation. Elles peuvent également interpréter et surveiller les processus liés à la transparence et à la responsabilisation et plaider en faveur d’une reforme durable de la gouvernance.

Henintsoa Hani


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: