vanille

Économie – Marché de la vanille en baisse

Le marché de l’or vert de Madagascar dégringole totalement. Avec un prix de 300000 Ariary le kilo auprès des Commissionnaires-démarcheurs, le marché affiche une tendance baissière. Le prix de l’exportation est à 350 dollars soit environ à 1000000 Ariary. Les acteurs de la filière craignent une situation peu plus mal la prochaine campagne.

Une forte baisse

Les cours de la fameuse gousse de vanille sont actuellement en baisse dans la SAVA, capitale de la vanille. 

« Au mois d’août de l’année dernière, nous achetions le kilo de la vanille rouge entre 800.000 et 900.000 Ar selon la qualité. Aujourd’hui nous arrivons à peine à soutirer 300.000 ariary, 400.000 Ar au maximum, avec 30% de commissions » 

nous a indiqué Roméo, Commissionnaire-démarcheur de vanille à Andapa

Une situation qui confirme une fois de plus la chute des prix sur l’ensemble des marchés de la SAVA, voire au niveau national.

En effet, les commissionnaires sont les intermédiaires, plus ou moins mandatés par les collecteurs et exportateurs pour acheter la vanille préparée sur le marché. Selon les informations reçues, d’autres sociétés exportatrices reçoivent directement le produit des mains des producteurs préparateurs. Ceci illustre bien le cas de la société RTHMC, Export basée à Sambava qui jusque-là arrive encore à écouler ses gousses à 360 à 400 dollars, soit entre 1 et 1,2 millions Ar, le kilo à l’exportation.

« Le prix de la vanille préparée et vendue aux exportateurs avoisine les 360 à 400 dollars le kilo aujourd’hui, après plusieurs mois dans la saison. En début de campagne 2020, la vanille se vendait entre 450 et 490 dollars le kilo. Et il y a trois ou quatre ans, le prix était plus proche des 550 dollars. » 

a expliqué Tsiry Christin Rakotomalala, gérant et fondateur de cette société exportatrice.

En 2018, le pic a indiqué une forte baisse de 30%. Des stocks difficiles à estimer justifie cette explication. Cependant, il est susceptible de faire baisser les cours s’ils étaient vendus.

Les démarcheurs négocient la vanille à 300.000 ariary le kilo. cc : Soahanitra

Crainte d’une baisse continue

Les producteurs doutent fortement la baisse du marché de l’or vert de la Grande île. Cette année, ils ont pu encore vendre de la vanille verte à 200.000Ar, le kilo, lors de la dernière campagne. Un prix encore raisonnable, a-t-on affirmé.  Cependant, cette tendance baissière des prix aura surement des conséquences notables sur le prix de la vanille pour la prochaine campagne, a indiqué un opérateur local.

« J’ai pu vendre ma vanille à 210000Ar » 

nous a raconté Léonie Odette Razafinjato, planteur de vanille à Marovato Andapa

Pourtant, les bruits courent ici chez nous que le kilo sera certainement de 80.000 à 90.000Ar au plus, durant la prochaine campagne de collecte de vanille verte, nous a raconté la jeune femme. 

« Nous serions ainsi obligés de trouver d’autres sources de revenus en complément de la vanille. Nous avons aujourd’hui du cacao et du girofle dans nos champs »

continue-t-elle.

Obtenir des statistiques fiables sur la vanille, tant que le marché est fragmenté entre les producteurs, les préparateurs et les exportateurs. Mais une chose est certaine : les prix baissent malgré le fait que le ministère en charge du commerce a dernièrement sorti une circulaire pour les prix de référence sur l’ensemble du marché : 350 dollars à l’exportation et 900.000 ariary pour la vanille préparée stabilisée

Soahanitra

0 comments on “Économie – Marché de la vanille en baisseAdd yours →

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *