Madagascar est considéré comme un pays fragile et sensible aux conflits. Des jeunes, formés par le Search For Common Ground, se sont ainsi mobilisés pour consolider la paix dans la Grande île.

Version anglaise de cet article disponible sur http://www.booknewsmada.com/2017/09/14/madagascar-young-people-eager-to-consolidate-peace-in-the-country/

Consolidation de la paix : Madagascar Peacebuilders

Les jeunes constituent l’avenir, mais aussi le présent du pays © BookNews

62% de la population malagasy est constitué de jeunes. Ces derniers peuvent constituer les sources de conflits, mais peuvent aussi être les facilitateurs dans ce pays.  Des jeunes, formés par le Search For Common Ground, se sont ainsi mobilisés pour consolider la paix dans la Grande île. « Peacebuilders » ou consolideurs de la paix, comme on les appelle. La page « Madagascar Peacebuilders » a été ainsi mise en place sur Facebook, ce jour, suite à cette initiative. Une initiative prise par 34 jeunes leaders, formés par le Search For Common Ground sur la consolidation de la paix, ayant entre 20 et 35 ans. Membres de la société civile, d’ONG et de partis politiques, éparpillés dans les quatre coins de l’île, ces malagasy désirent consolider la paix dans un pays  « fragile », comme on l’a appris durant la formation. Ils vont retourner dans leurs régions d’origine respectives après trois jours de formation intensive sur le Peacebuilding pour effectuer une restitution auprès de leur communauté. « Madagascar n’a pas encore rencontré de grands problèmes de conflits jusqu’alors, mais vaut mieux prévenir que guérir », a fait savoir le Search For Common Ground, en tout début de formation, au mois d’avril dernier. Ces jeunes ont également été initiés au leadership par des experts du domaine.

Les jeunes, avides de changement

Le Samy Gasy Live, hier, au lycée Sainte Famille Mahamasina. © BookNews

Malgré la situation actuelle du pays qui a entraîné une fuite de cerveaux de milliers de jeunes et un désintéressement total à la politique dans le pays, des jeunes malagasy se sont distingués par leur soif de changement et leur volonté de faire quelque chose. Des jeunes ayant participé à une formation du SFCG ont décidé de créer un projet pour éradiquer le système de « felaka »(1) dans le monde du journalisme. Une initiative louable. D’autres jeunes, tout aussi créatifs et ambitieux, souhaitent éradiquer le marché du sexe dans la Province de Toliara. Ils ont ainsi monté un projet nommé « Peace ». Celui-ci a été sélectionné comme meilleur projet par le public et le jury, suite à un voting lors d’une émission de présentation de projets, le Samy Gasy Live, hier, au lycée Sainte-Famille Mahamasina. Les jeunes malagasy actuels constituent le pilier de l’avenir, du développement et de la consolidation de la paix à Madagascar, ces derniers sont donc le meilleur moyen de préserver la sécurité et la paix dans le pays, actuellement déchiré par les « dahalo », la corruption, le sous-emploi et l’instabilité politique qui est sur le point de mener à une crise sociale.

Appui du Search For Common Ground

Ces Peacebuilders ont été formés par le Search For Common Ground. Suite à une sélection de dossier rigoureuse issue de candidatures de centaines de jeunes, pour détecter les « leaders », le Search offre une session de formations continues et spécialisées sur plusieurs thèmes différents, depuis le début de l’année. La formation continue a initié une trentaine de jeunes à la résolution de conflits, consolidation de la paix et leadership, depuis le mois d’avril dernier jusqu’en décembre prochain. La formation spécialisée, qui se déroule sur trois à quatre jours en l’espace de trois à cinq mois, initie à des thèmes différents. Pendant la formation, les jeunes sont initiés à « l’approche Common Ground » ou approche collaborative qui veut un résultat gagnant-gagnant pour deux parties en situation de conflits. Ces formations entrent dans le cadre du projet Samy Gasy, initiative du SFCG en collaboration avec l’Ambassade américaine.

Tiasy
(1)”felaka”: somme versée aux journalistes après un reportage


1 Comment

Madagasikara : maniry hanorina fandriampahalemana ireo tanora – Book News · September 14, 2017 at 10:02 am

[…] Madagascar : les jeunes avides de consolider la paix dans le pays […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: