Madagascar : l’avancée digitale encore très lente

Nous sommes en plein avancement vers une ère digitale et numérique. Oui, mais malgré cela, notre avancée technologique dans la Grande île demeure encore très lente. Les raisons à cela dans exposés ci-dessous, avec en prime le témoignage de Teknet Group.

English version avalaible on http://www.booknewsmada.com/2017/09/28/madagascar-the-digital-advance-still-very-slow/

Des difficultés de connexion au monde digital

Malgré des progrès notables dans plusieurs secteurs du numérique et du digital dans la Grande île, ce monde demeure encore difficile d’accès pour la plupart des malagasy. En effet, moins de 20% des malagasy possèdent une connexion internet fiable et haut débit, la majorité se connectant sur mobile et à moindre consommation grâce aux forfaits minimales proposés par les opérateurs de téléphonie mobile. « A Madagascar, la culture numérique commence tout juste à faire ses premiers pas. Et tandis que des pays passent maintenant le tournant des youtubeurs, des Facebook Live et d’Instagram, Madagascar démarre tout juste avec Facebook qui est devenu le réseau social le plus utilisé dans la Grande île », a-t-on appris sur le blog de Tiasy sur Mondoblog-RFI. Un fait réel, malgré le succès du mobile-banking ou encore de grandes sociétés de solutions technologiques dans la Grande île. Le journalisme numérique fait partie de cette grande branche qui fait encore « peur » aux malagasy, tout comme la monétique, bien que la monnaie électronique circule déjà dans la Grande île, ou tout au moins dans la Capitale. En effet, dans les Provinces et régions, l’utilisation de la monnaie électronique est encore très difficile. La société malagasy préférant le liquide aux cartes bancaires, mobile-

Le stand tu Teknet Group à l’Expofinance 2017. © BookNews

banking et paiements en ligne. « Les malagasy ont peur de plonger dans la nouveauté, et c’est pourquoi notre avancée numérique est un peu lent », a expliqué Mirado Ravohitrarivo, attaché marketing du Teknet Group, hier, lors de l’ouverture du salon Expofinance au Carlton Anosy. Et d’ajouter que la législation à Madagascar est encore assez difficile à cerner, d’où l’impossibilité d’émettre des cartes bancaires dans la Grande île pour le moment. « Quand ce moment viendra, Teknet pourra fournir ce genre de services instantanément, et c’est ce que nous exposons d’ailleurs ici, à l’Expofinance », n’a pas manqué de lancer ce responsable.

Expofinance

L’Expofinance, salon de la monétique des services financiers, en est à sa première édition cette année. Organisé par le Premium Publicix, il s’agit d’un évènement national et régional où se rencontrent les acteurs de la finance à Madagascar. Ce salon, qui se déroule sur trois jours, verra la mise en œuvre de 13 conférences et la participation de différents exposants tels que Teknet Group, BFV-SG, le ministère des Finances et du budget ou encore Telma.

Mitia M.

1 comment on “Madagascar : l’avancée digitale encore très lenteAdd yours →

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: