Une formation des formateurs a eu lieu la semaine dernière sur la réinsertion sociale des séropositifs. Exploiter et sensibiliser le « Soatoavina Malagasy » pour aider les séropositifs à vivre pleinement leur vie, tel est l’objectif de cette formation.

« Soatoavina malagasy » et lutte contre le VIH/SIDA

Valoriser et promouvoir le « Soatoavina malagasy », à l’exemple du Fihavanana, tel est l’objectif de la formation des formateurs sur la sensibilisation et la prévention du VIH/SIDA à travers le manuel A Happy- Ajan ou African Jesuit Aids Network et Aids Prevention Program for Youth, qui a eu lieu pendant une semaine au Centre Social Arrupe (CSA) Faravohitra.

Venue de Nairobi, les formateurs de ce programme ont illustré des plans d’actions nécessaires pour apprendre aux adolescents qu’est le SIDA et aider les séropositifs à la réinsertion sociale.

En réseau avec les Jésuites, l’initiative du programme est fondée sur l’exploitation des valeurs éducatifs et morales pour prendre en main les maladifs.

« Les séropositifs ont tendance à se marginaliser et à rester dans la solitude. Cela nous a poussé à apporter des accompagnements psycho-social et nutritionnel pour l’individu pour qu’il puisse prendre en charge sa vie et être responsable et non se démoraliser de sa maladie », a expliqué Masialinoro Razafindradama, Responsable de la pastorale de la santé et de la famille au CSA Faravohitra en marge de la formation du vendredi.


Lutte contre le VIH/SIDA
Masialinoro Razafindradama, Responsable de la pastorale de la santé et de la famille au CSA Faravohitra. cc: Henintsoa Hani

Elle a noté qu’avec la moralité, Fihavanana et les écoutes, l’entraide est possible sans attendre les financements des bailleurs dans la lutte contre le VIH/SIDA qui souvent définit les moyens à entreprendre.

Les plans d’actions se focaliseront sur la formation des enseignants et la promotion sportive des jeunes en organisant des concours sportifs pour orienter et les éduquer. Les écoutes parentales et des jeunes seront pareillement prioriser dans les politiques de la réalisation du programme.

lutte contre le VIH/SIDA
La formation a eu lieu pendant une semaine au Centre Social Arrupe (CSA) Faravohitra. cc: Henintsoa Hani

Sensibilisation

L’éducation à la vie et à l’amour, fait partie du programme de l’église catholique de Madagascar. Un programme qui appui l’éducation et l’orientation des jeunes à la lutte contre la prise d’alcool, de la prostitution, du sexe précoce, du VIH/SIDA (etc).

A travers le manuel A Happy, le long chemin de la lutte ont été appuyés par la formation des formateurs. Il prépare également les jeunes à comprendre les changements physiques et psychologiques auxquels ils doivent faire face durant leur adolescence et à vivre pleinement et positivement cette période sensible.

Les formateurs ont été représentés par les Jésuites, les membres du CSA, les représentants de l’enseignement du second cycle et de l’enseignement supérieur, le mandataire de l’église catholique du diocèse national.

Henintsoa Hani


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: