Lutte contre la malnutrition : les programmes de nutrition feront partie des investissements du Gouvernement.

Afin de lutter contre la malnutrition chronique dans la Grande île, le Gouvernement veut instaurer un programme strict. Les activités d’information et de sensibilisation du gouvernement de Madagascar, à travers l’ONN et ses partenaires se focalisent, entre autres, sur le nouveau Plan national d’action pour la nutrition.

Investir dans les programmes de nutrition

Le Gouvernement a renforcé son engagement à lutter contre la malnutrition chronique dans la Grande île, la semaine dernière. Le premier ministre, Mahafaly Olivier Solonandrasana, a ainsi déclaré que les programmes de nutrition feront désormais des investissements pour le développement économique équitable et inclusif des populations avec une valorisation de leurs droits humains.

« Nous montrerons qu’ensemble, nous pouvons être efficaces », a expliqué le coordonnateur national de l’Office national de nutrition (ONN) à Fianarantsoa mors de la célébration des Journées nationales de la nutrition, les 23 et 24 juin derniers. Pour l’ONN, la malnutrition sous toutes ses formes peut être combattue par la synergie des interventions. « L’efficacité et l’efficience des interventions sont importantes dans la mesure où la malnutrition n’est plus seulement un problème de santé publique mais un vrai problème de développement socio-économique d’envergure nationale », comme le souligne le communiqué de presse.

Reste à voir quelles seront exactement les grandes lignes de ces programmes de nutrition. Nous savons qu’actuellement, le Gouvernement se concentre sur l’élaboration du nouveau Plan national d’action pour la nutrition. Un plan qui devra être durable et rigide. Rappelons qu’un enfant sur deux à Madagascar souffre de malnutrition chronique. Une condition qui affecte non seulement la croissance physique, mais encore plus le développement du cerveau.

Journées nationales de la nutrition 2017

Les Journées Nationales de la Nutrition (JNN) se sont déroulées à Fianarantsoa, région Haute Matsiatra, les 23 et 24 juin derniers. Elles ont été célébrées sous le thème « « Investir dans la prévention de la malnutrition chronique, garant d’un capital humain pour un développement social et économique durable ».

« Le choix de la région Haute Matsiatra se justifie par son taux élevé de malnutrition chronique : 65,3% pour les enfants de moins de cinq ans », a expliqué Raveloharison Ambinintsoa, coordonnateur national de l’ONN. « Nous avons aussi opté de célébrer les JNN sur deux jours afin de toucher le plus grand nombre de personnes », continue-t-il.

Ces journées ont été le théâtre d’une grande mobilisation sociale consacrée à la présentation des interventions et des activités de tous les acteurs de la lutte contre la malnutrition chronique à Madagascar. Les représentants du Gouvernement Rajaonarimampianina et l’ensemble de ses partenaires ont également sensibilisé la population sur les meilleures habitudes nutritionnelles et les enjeux de la nutrition dans le bien-être de la famille et le développement de la communauté.

Malnutrition : un obstacle au développement de l’enfant

Prenant la parole au nom des partenaires techniques et financiers, M Elke Wisch, Représentante de l’Unicef à Madagascar, a souligné que « c’est au cours des 1000 premiers jours que nous pouvons prévenir la malnutrition chronique, car c’est le moment où le développement du cerveau de l’enfant se produit ». Ainsi, il faut veiller à ce que chaque enfant à Madagascar ait accès à un régime comprenant non seulement du riz, mais aussi un régime équilibré et de l’eau potable à boire pour que la nourriture ne soit pas perdue dans la diarrhée et les parasites. Mortalité infantile et maternelle, retard de croissance et de développement cognitif, impact sur l’éducation, diminution de la productivité et donc impact sur l’économie, sont quelques-unes des nombreuses afflictions qui découlent de la malnutrition.

Tiasy

0 comments on “Lutte contre la malnutrition : les programmes de nutrition feront partie des investissements du Gouvernement.Add yours →

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: