Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Loi de finances 2020 – Les impacts sociaux attendus

Book News 0

Last updated on novembre 27, 2019

L’application effective du guide de l’exécution budgétaire doit prendre part à l’amélioration de la gestion des deniers publics pour l’année prochaine. Ainsi, les réalisations économiques de cette année aspirent à de belles perspectives pour la recette financière.

Pour une bonne gouvernance

Dans le cadre de la préparation de la loi de Finances 2020, un regard nouveau doit y être apporté. En effet, chaque ministère doit mettre en avant les projets à fort impact social, et y accorder une attention particulière.

Selon les explications lors de la revue de l’exécution budgétaire du troisième trimestre, qui s’est déroulée à la salle de conférence du plan Anosy, les promesses présidentielles ainsi que la réalisation du Programme Général de l’Etat doivent être traduites en projets tournés vers le social.  

Des réformes au niveau des dépenses publiques ont depuis été engagées afin d’assurer la bonne gouvernance. A cette occasion, le Directeur général des finances et des affaires générales, Oliva Emmanuëlla Randimbiarisoa, a mis l’accent sur l’importance des investissements publics.

« La population qui vit aujourd’hui dans la pauvreté doit bénéficier des impacts directs des investissements publics. C’est pourquoi nous devons faire attention à la qualité de ces investissements », a-t-elle déclaré.

En effet, la situation globale des projets d’investissements publics montre que 54,50% des projets disposent aujourd’hui d’inscriptions mais sont sans engagement. Et jusqu’au troisième trimestre 2019, le montant total des crédits disponibles de ces projets non engagés s’élèvent à 1 403,97 milliards d’ariary.

Réalisation économique

En termes de recettes, les douanes ont dépassé les objectifs fixés, avec un taux de réalisation de 102,63%, soit, 2 041,90 milliards d’ariary contre 1 989,60 milliards d’ariary prévus. Il a été également dit que les recettes fiscales enregistrent un taux de réalisation de 97,50%, soit 4 146,71 milliards d’ariary contre 4 253,22 milliards d’ariary prévus par la Loi de Finance Rectificative (LFR).

Quant aux dépenses, les taux d’engagement sont respectivement de 54,54% pour le budget général, 22,11% pour le budget annexe et 46,86% pour le compte particulier du Trésor. Concernant la performance des secteurs, l’administratif vient en tête avec 366 indicateurs atteints contre 33 pour le secteur productif, 34 pour les infrastructures et 31 pour le volet social. Le taux de réalisation des indicateurs de performance dans les quatre secteurs est de 44%.

Soahanitra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

On The Online Website asian sexdollcheap love dollsmall sex doll porncheap sex dolllife like sex dollsasian fuck dollreal doll sex toy.
On The Online Website sex dolllove sex dollrealistic sex dollcheap love dollsmall sex doll porn.