“Nous ne voulons pas de jouets pour Noël”. Telle est l’affirmation de plusieurs enfants de la rue qui croient encore à la magie de Noël.  Ces enfants ont hâte que Noël vienne car c’est en cette période que beaucoup de  personnes compatissent à leurs sorts. Cependant, si la plupart des enfants rêvent d’un nouveau jouet à la venue du Père Noël , eux souhaitent vraiment autre chose. 

English version avalaible on https://www.booknews.today/toys-christmas/

… Comment les enfants démunis définissent Noël

Pourquoi je parle de définition?

Tous les enfants n’ont pas le même statut social. Selon leur niveau de vie et leur statut, ils possèdent chacun leur perception de ce qu’est Noël. La plupart croit qu’il s’agit d’un événement magique lors duquel ils reçoivent beaucoup de nouveaux jouets et beaucoup de sucreries.

jouets pour Noël

Pour les enfants de rues, Noël est synonyme de nourriture et de couverture pour se mettre au chaud sous un tunnel.
cc: Pixabay/Fifaliana Joy

Mais pour les enfants qui n’ont même pas un toit pour dormir. Noël est un moment où  on leur fait la charité. Tout le monde se montre généreux à leur égard et leur offre en cadeau des choses, qui parfois, ne leur servent pas vraiment au quotidien et ne répondent pas à leurs réels besoins.

“À manger: c’est ce qu’on demande toujours… ”

Les enfants faisant l’aumône ou les “quatre-mis” doivent chercher à manger tous les jours. Et au fond d’eux, les rêves qu’ont les enfants “normaux” se sont effacés petit à  petit. Le temps pour jouer a été remplacé par le temps de se battre aux ordures pour avoir de quoi se mettre sous la dent. Ce qui ont amené la plupart d’entre eux à dire : “Si Noël  arrive, nous allons demander à ce Monsieur à la longue barbe blanche de nous donner du pain au  lieu de bonbon ainsi qu’une couverture bien chaude plutôt que des jouets.”

Leur Noël idéal…

Je n’ai pas vécu avec ces enfants, mais je crois deviner à travers leurs regards, que leur  souhait pour Noël serait d’avoir une journée sans mendier. Pour ces enfants particuliers, leur offrir des jouets ne suffit pas. Les poupées ou les ballons, ils ne pourront pas les manger. Ils n’hésiteraient pas à les vendre ou échanger contre de la nourriture  pour assouvir leur faim.

Une journée de repos sans parcourir la  ville, avoir de quoi se nourrir sans les habituels durs labeurs illuminera et réveillera leur joie de vivre.  Ce serait un Noël parfait… Sans crainte ni faim;

T.Chichi TTS


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: