Un grand créateur de contenu Maximilien Labadie affirme qu’il ne passe qu’une petite heure par jour devant l’ordinateur d’habitude. Et encore, il est là juste pour vérifier les nombres de vues et de visiteurs sur ses blogs et s’informer. Et s’il y passe plus de temps c’est pour rédiger un article de blog ou mettre en place une stratégie pour attirer plus de trafic vers ses sites web et non pas pour s’attarder sur les réseaux sociaux. Des billets de blog, il en crée en quantité et en qualité! Dernièrement, Il a dépassé les records en produisant un article de 12 000 mots! Avez-vous déjà vu, entendu quelque chose comme ça? Tout cela pour vous dire que des gens travaillent, produisent et changent le monde tandis que d’autres glanent sur Facebook. 

Facebook est un outil de communication

Facebook et tous les réseaux sociaux doivent avant tout être une plateforme pour se partager des informations et rester en contact avec ceux qui nous sont chers et qui nous intéressent(personnes, personnalités, produits, entreprises, associations…) Cependant, la majorité des utilisateurs sont là juste pour poster leurs photos, attendre des pouces bleus et des cœurs. Certains ne vivent que pour les commentaires “manja akia neny a!” (t’es jolie chérie!).  

Facebook
Facebook est le temple des gratifications à court terme. cc: Pixabay

A la longue, la recherche de “j’aime” devient une addiction et Facebook devient une drogue. Comment s’en passer? Comment réussir une désintox? C’est juste une question de développement personnel. En effet, si vous n’avez pas assez confiance en vous, si vous ne vous sentez pas bien dans votre peau, vous cherchez à combler ce vide. Les médias sociaux sont les temples par excellence de la gratification à court terme. C’est la raison pour laquelle Damy Govina, formatrice en développement personnelle a parlé de “développement personnel sur les réseaux sociaux” dans notre série de formation “Comment être/devenir un influenceur positif à Madagascar?”

“Adoptez comme ami(e)s des personnes qui vous apportent des valeurs ajoutées lorsque vous visitez Facebook, notamment des influenceurs positifs!”

Damy Govina

Être productif, c’est possible

Oui, il est possible de dépenser son temps sur autre chose et produire quelque chose de bien pour l’humanité en dépit de l’existence de Facebook. Il est vrai qu’en cette ère du web 2.0, la communication (réponse aux messages, envoi de mail, publication de photo…) est très chronophage. Cependant, toute est question de principe et de rigueur. Voici trois points essentiels conseillé par des grands entrepreneurs, des créateurs de contenu et des maîtres de la productivité pour rester productif dans le contexte actuel.

Facebook
Facebook, le réseau social par excellence. cc: Pixabay
  • Eliminez les notifications: nous voulons toujours être au courant partout et tout le temps. Et maintenant, il est très facile d’activer les notifications de bureau ou sur mobile pour n’importe quelle application ou site web. Cependant, c’est une habitude à proscrire! Quand vous voulez vous concentrer sur un projet, désactivez les notifications pour travailler sans interruption. 
  • Produisez avant tout: il faudrait quand même consacrer du temps pour la communication non! Oui c’est vrai mais pas au réveil. Quand vous êtes encore frais et dispo le matin au réveil ou à l’arrivée au bureau, c’est le meilleur moment pour créer parce que votre inspiration est encore au top.
  • Dormez bien: ne négligez jamais votre sommeil. Consacrez-vous au moins 8 heures de sommeil par jour afin de rester bien éveillé et être au top de votre forme.

“Le sommeil est la clé du véritable éveil”

Watari (Death Note)
  • Et par dessus tout mettez vous en tête que les réseaux sociaux sont avant tout des outils de communication. Utilisez Facebook à bon escient et refusez d’être esclave des réseaux sociaux.

Ando Nantenaina


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: