25 ans que l’internet, le « .mg » a mis pied à Madagascar. 25 années durant lesquelles le nombre des abonnés au service internet a fortement augmenté, notamment avec l’entrée en lice de l’internet mobile. Cependant, adapter les coûts d’accès des services internet aux pouvoirs d’achat des Malagasy constitue aujourd’hui un challenge pour les opérateurs opérant dans la connexion.

Les abonnements hors de prix

Adapter les coûts d’accès des services internet aux pouvoirs d’achat des Malagasy, telle est l’ambition des organisateurs de la rencontre internationale à l’occasion de la célébration du 25ème anniversaire de l’entrée d’internet à Madagascar. Cela a été annoncé lors de la rencontre internationale tenue à l’occasion de la célébration des 25 ans de l’internet « .mg » le 12 et 13 décembre dernier à l’hôtel Ibis Ankorondrano, organisée par l’Internet Society Madagascar Chapter (ISOC). 

« Le prix de l’abonnement internet à Madagascar est 25 fois plus cher par rapport à celui des autres pays étrangers »,

a indiqué Raft Razafindrakoto, Président de l’ISOC. 

« Pour le cas de Madagascar, 421 Communes disposent de connexion internet à Madagascar actuellement sur les 1 695 existantes »,

a-t-il-souligné.

Et l’ambition de trouver des moyens afin d’étendre la couverture internet à Madagascar tout en adaptant financièrement l’accès au pouvoir d’achat général des utilisateurs semble être en accord parfaite avec le souhait des internautes d’avoir de meilleurs services internet avec des prix plus accessibles.

Photo d’illustration. cc : Photo d’archives

Forte croissance des abonnés

Le nombre des abonnés au service internet à Madagascar a fortement augmenté ces trois dernières années. L’entrée en lice de l’internet mobile en est la principale raison, selon les chiffres de l’Artec, relayés par la Chambre de commerce et d’industrie d’Antananarivo (CCIA) dans sa dernière Newsletter.

Si l’on ne compte que les abonnés en internet fixe, l’effectif des utilisateurs annuels n’a pas eu de grand changement à partir de 2016 en passant de 25 130 à 27 150 en 2017, et à 27 092 en 2018. 

Par contre, la prise en compte des utilisateurs de l’internet mobile renverse la tendance car en 2016, on a compté 1 466 millions d’utilisateurs et 2 735 millions de clients l’année dernière, soit une évolution de 86,57% en l’espace de deux ans.

Pour le service internet fixe particulièrement, la majeure partie des abonnés (45%) utilise la Boucle Locale Radio (BLR), les 33% des utilisateurs choisissent l’internet par fibre optique (FO) et les 20% s’abonnent à la connexion par ligne d’accès numérique (XDSL).

En effet, en 25 ans, des étapes significatives ont, certes, été franchies grâce notamment au raccordement aux câbles sous-marins Eassy et Lion, suivi du déploiement d’un backbone national en fibre optique et de réseaux de BTS (systèmes de transmission de base) pour amener la connectivité dans les Régions. Actuellement, quatre opérateurs locaux se partagent le marché d’Internet : Airtel, BlueLine, Orange  et Telma.

                                                                                                           Soahanitra


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: