Nouveau Représentant résident pour la FES Madagascar. Constantin Grund sera à la tête de l’institution pour les trois années à venir.

Constantin Grund, nouveau Représentant résident de la FES Madagascar

Constantin Grund

Constantin Grund, nouveau Représentant résident de la FES Madagascar. cc: Book News Madagascar

Après six ans passés dans la Grande île, Marcus Schneider, ancien Représentant résident de la Friedrich Ebert Stiftung (FES) Madagascar, laisse la place à son nouveau successeur : Constantin Grund. La passation de pouvoir a eu lieu hier entre les deux personnalités, au Carlton Anosy, lors d’une rencontre amicale organisée par la FES.

Malgré ce changement, la FES continuera de réaliser ses activités selon ses valeurs et sa vision : la promotion de la démocratie et de la justice sociale.

La directive du nouveau Représentant résident, Constantin Grund, a été claire : « Faire ce qu’on dit et dire ce qu’on fait ! » C’est ce qu’il a clamé hier, durant son discours lors de la cérémonie de passation.

Les six années passées par Marcus Schneider, Représentant résident sortant au sein de la FES Madagascar, se sont notamment illustrées par la production du magazine d’analyse et d’investigation Politikà, par les actions menées en faveur de l’industrialisation et par les différents programmes de formation offertes aux jeunes malagasy : ADP, FDJ, TMR, YLFCC, YLTP.

Parmi les défis pour les années à venir pour la FES demeurent la tenue d’une dynamique positive dans la politique malagasy, car, comme l’a expliqué Marcus Schneider dans son discours, une dynamique positive de la part du nouveau Gouvernement a été observée au travers des dernières décisions. Mais la question à poser est : cette dynamique continuera-t-elle ?

Marcus Schneider

Marus Schneider, Représentant résident sortant de la FES Madagascar, lors de son discours.
cc: Book News Madagascar

D’autre part, il s’agit aussi de continuer les actions d’empowerment déjà réalisées en faveur des jeunes malagasy, qui doivent faire face à une société ancrée dans la tradition et le conservatisme, mais aussi le malgachopessimisme.

Les défis à relever sont nombreux pour la FES et son nouveau dirigeant. Toutefois, ce dernier reste positif et rassure sur la continuité des actions déjà menées auparavant.

Constantin Grund a déjà été affecté en mission à Madagascar, de 2010 à 2011. Il vient de quitter l’Addis-Abeba pour ce nouveau poste au sein du bureau de la FES Madagascar.

Tiasy


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: