Emettre le « Ho’oponopono »  et répandre l’amour autour de soi, telles sont les visions de Nathalie Roberdison, fondatrice de l’entreprise Créativeo. La première formation sur la méthode « Ho’oponopono » a eu lieu ce samedi dernier.

Retrouver la paix intérieure

Une grande première à Madagascar, le dispositif « Ho’oponopono » hawaiien est la méthode que Creativeo veut adopter pour le changement de comportement malagasy. Il permet la réconciliation et retrouvailles de la paix intérieure, c’est-à-dire apprendre à chacun ce qui est considéré comme le juste et le bien à faire, tout en dégageant les stéréotypes et jugement de l’autrui.

Durant une formation de deux heures, samedi au Red Zone Ankatso, on a pu apprendre que la paix commence à l’intérieur de soi, et qu’il existe des méthodes qui permettent cela.


La formation a eu lieu le samedi dernier, au Red Zone Ankatso
cc : Heninstoa Hani

En effet, les bases de la paix intérieure ont été discutées entre la formatrice, Nathalie Roberdison, et les jeunes participants pour leur propre développement personnel. Les principes du Ho’oponopono ont été expliqués et pour mieux cerner le sujet, une séance de méditation a été également effectué pour mettre en exergue le principe de la paix intérieure et cette méthode Hawaiienne.

« La formation a été très bénéfique, j’ai appris que tout ce qui se passe dans la vie vient de moi-même, et je suis responsable de tout acte. Et avec la méditation que j’ai pu acquérir d’ici, je l’appliquerai au quotidien et la partagerai aux autres car elle m’a permis de lever des nouveaux défis et de vivre une nouvelle vie, c’est-à-dire d’effacer en soi tous les regrets et tords qui peuvent nuire mes objectifs de vie. »

a affirmé Malala, une participante de la formation.

« Avec la formation, j’ai appris que la paix commence à l’intérieur de soi, un concept que je n’ai jamais connu. Pourtant c’est une nouvelle pratique de vie, une opportunité à saisir pour le bien de soi et des autres. De ce fait, je compte l’appliquer de temps en temps pour mon propre bien et celui des autres » 

a expliqué Ando, une autre participante.

A noter que la deuxième  vague pour la formation de l’Ho’oponopono se tiendra au mois de mai, comme l’a confirmé Nathalie Roberdison.

Changement

Des approches par rapport à l’environnement de l’individu et de la personne ont été élaborées pour promouvoir le concept du Ho’oponopono.

A Hawaii comme à Madagascar, le principe du concept reste le même : ne pas forcer la personne au changement de manière de pensée mais à l’amélioration de cette dernière. Ce qui implique des démarches et études pour faciliter les descentes sur terrain et l’apprentissage de la méthode aux publics cibles.

De ce fait, des jeunes connaissant le monde de la vie sociale appuient les stratégies et approches de chaque individu pour apporter ce concept, a expliqué la fondatrice du Créativeo.

« C’est triste d’entendre que les jeunes d’aujourd’hui n’ont presque plus de discussions à part le jugement de l’autrui »

a insisté Nathalie Roberdison.

« Il faut rétablir la pensée pour créer une réalité pleine d’amour »   

a-t-elle-expliqué en marge de la formation.

Elle a également réitéré que pour pouvoir remédier à ce fléau, la manière de pensée doit être améliorée et qu’il faut agir de manière juste pour le bien d’autrui mais aussi de soi.

Henintsoa Hani


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: