Après 72h de sprint, voici venu le moment de vérité. C’est l’application AQUATIKO d’IG Touch qui a le plus convaincu le jury. La deuxième place va à TANTSAHA du groupe Express in Code.

Une application presque complète

L’équipe de Toky, Mickael et Rija ont mis le paquet pour leur application. Cette équipe d’IG Touch offre une solution appelée AQUATIKO pour réduire la pollution de l’eau. Comme une sorte de réseau social, elle consiste à sensibiliser le public à agir à travers des défis et des actions et ceux qui obtiennent les meilleurs scores seront récompensés. 

En résumé, elle vise à créer des bonnes habitudes chez chaque individu concernant la protection de l’environnement aquatique. D’habitude, ce sont les organismes internationaux, les ONG et les associations qui se soucient de l’eau et ses problèmes et cette application veut changer cela.

Leur présentation et leur démo témoignaient une expertise doublée d’expérience.

« Ils ont surtout eu des bons points grâce au côté technique.  Ils ont démontré qu’ils maîtrisent la programmation notamment en utilisant Symfony 3.4, une technologie dernier cri et bien adapté. C’est aussi par rapport au volume de travail effectué en si peu de temps en termes de design et de qualité de code que l’équipe a brillé », affirme un des membres du jury.

IG Touch lors du pitch
cc: Ando Nantenaina

Cependant, trouver une idée d’application par rapport à l’ODD « vie aquatique » n’était pas évident pour ces jeunes étudiants et leur coach idéation les a beaucoup aidés sur ce point. D’ailleurs, Omar Ibn Abdillah de 100startup.co a souligné que l’application manque le côté projet en soi qui le permet d’avoir de l’impact par rapport à l’ODD. Quoi qu’il en soit l’équipe s’est vraiment investie pendant ces trois jours et a mis la barre très haute.

Quant à la team Express In Code, la créativité et l’utilité de son appli, TANTSAHA, lui a valu la deuxième place. Côté technique, quelques améliorations sont encore à apporter.

Les prix pour les gagnants de cet hackathon 2018

La première et la deuxième équipe ont respectivement reçu des chèques de 500000 Ar et 250000 Ar de la part de Maltem Consulting Group, sponsor exclusif de cet hackathon. Cette firme internationale présente dans les cinq continents accorde une attention particulière à notre île en y effectuant depuis longtemps des œuvres humanitaires. Maintenant, elle dispose de deux filiales à Madagascar, en l’occurrence : Passion for humanity, organisateur de l’évènement et Bocasay, présent à travers les coachs et un membre du jury. Contribuer à l’atteinte des ODD en 2030 s’inscrit dans la vision du groupe, sponsorisé cet hackathon qui consiste à mettre la créativité, l’innovation et la technologie au profit des ODD apparaît donc comme une évidence.

Les prix pour les gagnants de l’hackathon
cc : Ando Nantenaina

L’IFM a également offert des livres et un abonnement à sa médiathèque ainsi que des billets d’entrée pour la Globale Startup Weekend AI pour le gagnant. Enfin, tous les participants ont reçu un certificat, une affiche souvenir de l’hackathon et des places de cinéma de la part de l’IFM en guise d’encouragement.

La portée de l’hackathon

Les impacts de l’hackaton vont bien au-delà de ses trois journées. Landy Rafalimanana de Passion for humanity a confié que cet hackathon représente deux objectifs pour l’entreprise, d’une de faire passer le message « ODD aux quotidiens » aux jeunes Malagasy et de deux de repérer les talents qui méritent d’être poussé et supporté. En fait, en plus de ses activités d’accompagnement à la migration numérique, P4H réalise des formations solidaires et incube des startups.

Landy Rafalimanana de P4H
cc : Ando Nantenaina

Pour les participants, la vie ne va pas reprendre sa cour normale : des partenariats vont être sollicités et les applications seront améliorées. Pour l’équipe IG Touch particulièrement, un nouvel hackathon marquera la journée de demain. D’ailleurs, Toky, le plus bavard du groupe a lancé : « Il est intéressant de participer à ce genre de concours afin de mesurer son niveau et d’acquérir plus de connaissances. S’isoler dans sa bulle n’est pas efficace lorsqu’on est dans les nouvelles technologies !»

Ando Nantenaina


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: