Le Groupe Star a décidé d’apporter son appui aux missions de l’association «Les enfants du Noma » à Madagascar pour cette année 2017.

45 patients ont ainsi  été consultés et plusieurs interventions programmées dont un patient atteint de Noma à Vatomandry, pour une première vague. 15 patients ont également été opérés pour notamment des cas de parotides et de fentes labiales.

Le Groupe Star, entreprise citoyenne, œuvre dans divers axes afin d’améliorer le quotidien de la population malagasy la plus défavorisée. Le soutien à l’association « Enfants du Noma » s’inscrit dans l’axe santé de ses actions citoyennes. La deuxième vague aura lieu à Antsirabe au mois d’octobre prochain.

Maladie du Noma

La maladie du Noma est une maladie peu connue et qui pourtant cause la mort de 80 000 à 90 000 enfants chaque année dans le monde, selon les statistiques de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Cette maladie se manifeste par le ravage atroce du visage en détruisant, à la fois, les muqueuses, les gencives, les tissus mous, musculaires et osseux de la face. Le Noma touche principalement les prématurés et enfants malnutris en bas âge. Ses causes sont principalement le manque d’hygiène, la malnutrition, ainsi que les maladies infectieuses. Des conditions présentes surtout dans les pays en voie de développement.

« Les enfants du Noma »

L’association «Les enfants du Noma » a été créée en 2001. Dans ses premières années, l’association a pris en charge les enfants atteints de la maladie du Noma. Face à la demande de la population des pays visités par l’association, celle-ci a décidé d’ajouter la chirurgie orthopédique à ses interventions. Actuellement, l’association soigne et opère les enfants présentant un bec de lièvre, ainsi que d’autres tumeurs nécessitant des interventions, chirurgicaux-faciales. La chirurgie réparatrice est l’unique alternative pour les enfants atteints de la maladie du Noma.

A Madagascar, les cas de maladie du Noma sont nombreux. L’équipe de l’association « Les enfants du Noma » composée de 7 intervenants médicaux et accompagnés de chirurgiens locaux formés aux techniques spécifiques de la chirurgie du Noma et de la chirurgie orthopédique, ont depuis deux ans mené plusieurs missions à Madagascar en faveur des enfants atteints de cette maladie.

Tiasoa Samantha

 

 


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: