Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Gestion des risques de catastrophes à Madagascar – Renforcement des ressources financières

Book News 0

Last updated on août 22, 2022

Les pays du continent africain se veulent de plus en plus engagés par rapport à la gestion des risques de catastrophes. Madagascar ne fait pas exception. De nouvelles ressources financières seront donc mobilisées pour améliorer les infrastructures, matériels et prises en charge des victimes.

De nouveaux fonds à venir

‘Résilience’. Un terme qui a été fréquemment utilise durant la Plateforme globale pour la réduction des risques de catastrophes (GPDRR), qui a commencé le 23 et prendra fin le 28 mai à Bali, Indonésie. Madagascar participe pour la première fois à cette Plateforme mondiale et a démontré sa volonté à s’engager dans le renforcement de la gestion des risques de catastrophes, au côté des autres pays africains.

Malgré un bilan peu satisfaisant pour les sept dernières années par rapport au cadre de Sendai, Madagascar s’engage à mobiliser plus de ressources. C’est ainsi que de nouvelles ressources financières pour pallier à la gestion des risques de catastrophes seront bientôt disponibles, dont notamment le Fonds national de contingence (FNC) ainsi que le Fonds vert pour le climat (FVC).

Le FNC sera un fonds propre issu des caisses de l’Etat malagasy. Il a été récemment approuvé lors du Conseil des ministres et servira surtout aider le Bureau national de gestion des risques et catastrophes (BNGRC) en cas d’urgence, selon les explications du Général de division Elack Olivier Andriakaja, Directeur général du un des représentants de la Grande île à la GPDRR. La Banque mondiale apportera son aide par rapport à cela.

« Contrairement à ce que l’on pense, l’Etat met en priorité la réduction des risques de catastrophes. La preuve : cet investissement par le FNC »,

martèle le DG.

D’autre part, le Fonds vert pour le climat, dont bénéficiera Madagascar, sera bientôt débloqué, selon le Colonel Faly Aritiana Fabien, Coordonnateur de projets au sein du BNGRC.

D’autre part, de nouvelles actions seront également poursuivies et réalisées, a l’exemple de la plantation des mangroves, la mise en place du système d’alerte précoce, ainsi que le placement d’antennes du BNGRC dans les Provinces, dont notamment Mahajanga et Toamasina.

Tiasy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

On The Online Website asian sexdollcheap love dollsmall sex doll porncheap sex dolllife like sex dollsasian fuck dollreal doll sex toy.
On The Online Website sex dolllove sex dollrealistic sex dollcheap love dollsmall sex doll porn.