Le gaz domestique, soit le Vitogaz sera distribué prochainement à partir de 3000 Ariary auprès des stations-service pour la capitale. Un concept déjà lancé à Mahajanga depuis quelques mois.

Lancement du concept de vente en détail

Le nouveau concept de la vente en détail du gaz domestique débutera dans les mois à venir. Une perspective qui permet d’acheter en vrac les gaz à un prix réduit. 

« Nous avons lancé un nouveau concept de gaz au détail à Mahajanga en 2019. Nous avons décidé de lancer le même concept à Antananarivo en mars ou début avril prochain. Le consommateur va pouvoir aller dans les stations-service et acheter du gaz à partir de 3000 Ariary, selon leur besoin. Cela devrait répondre aux problématiques du pouvoir d’achat »

 a indiqué Vincent Fleury, Administrateur général de Vitogaz.

Il a été également expliqué que même si l’exonération de la TVA pour le gaz domestique vaut à 15 milliards ariary, soit 0,03% du PIB ne fera pas comme il a été prévu dans le projet de la loi de finances 2020. Le dirigeant de l’entreprise espère toujours qu’elle sera à nouveau discutée dans le prochain projet loi de finances.

Hausse de tarif passagère  

Les prix du gaz domestique, précisément le Vitogaz ont augmenté depuis le 07 février dernier. La bouteille de 9kg s’achète dorénavant à 65000 Ariary au lieu de 58200 Ariary. La bouteille de 12,5 kg coûte maintenant à 90000 Ariary contre 80000 Ariary et celle de 39 kg est à 274000 Ariary. 

« La société Vitogaz a dû augmenter ses prix. Ce n’est pas de la gaieté de cœur que nous avons pris cette décision. Tout au long de 2019, nous avons fait en sorte de maintenir nos prix. Il se trouve qu’en début 2020, les hausses de coût sont telles que nous avons dû faire varier nos prix », 

a confié l’Administrateur général de Vitogaz. 
Une hausse de tarif serait passagère. cc : Soahanitra

Il a pareillement rapporté que la société subit deux types de hausses qui sont la hausse exceptionnelle, pas fréquente, c’est-à-dire la variation du coût de fret maritime. Et sur un marché très étendu, les différents fournisseurs qui peuvent approvisionner par bateau le gaz, ont augmenté leur prix. Inévitablement, ils étaient obligés de revoir leurs prix.

« Ces deux valeurs (le fret maritime, la valeur du gaz) sont en dollars, avec la dépréciation de l’ariary, l’impact sur le prix est encore plus important. Nous avons fait en sorte de limiter cette hausse. Notre fournisseur de fret lui a augmenté ses coûts à 38 %. Nous avons augmenté nos prix de près de 10 % » 

nous a-t-il indiqué.

Pour le mois à venir, ce chef d’entreprise se veut rassurant en indiquant que 

« les marchés des hydrocarbures à tendance à se calmer. Généralement, la valeur du gaz suit cette tendance. Nous pouvons espérer dans un futur proche passer à une baisse tarifaire. »

a souligné Vincent Fleury.

                                            Soahanitra


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: