Foulpointe : un bungalow attaqué, 3 200 000 Ariary envolés

L’insécurité règne. Même en période de vacances, on ne peut plus lever le pied. A Antananarivo comme dans les Provinces, les « dahalo » font la loi. Lundi dernier, c’est une famille de vacanciers qui s’est faite voler 3 200 000 Ariary.

3 200 000 Ariary volés

Tristes vacances pour une famille tananarivienne qui voulait profiter de la plage et du soleil à Foupointe, sur la côte Est. Le lundi 28 août dernier, alors qu’ils étaient endormis, des « dahalo » ont pénétré le bungalow pour y voler de l’argent. Les individus qui étaient à l’intérieur du bungalow n’ont rien entendu. C’est seulement au petit matin qu’ils ont découvert que le sac dans lequel était contenu l’argent avait disparu de la table de chevet. En effet, les affaires : sacs, téléphones, tablettes, appareil photo, avaient été éparpillés dans la cour. Et l’argent, estimé à une somme de 3 200 000 Ariary, avait été volé. Désarmé, la famille a appelé le propriétaire de l’hébergement qui, au lieu de les aider, leur a « donné tort », comme l’a raconté un membre de la famille. « Pour formalité, nous avons décidé d’aller à la Gendarmerie », a-t-il continué. Mais aucune nouvelle n’a été donnée depuis et les vacanciers ont du se débrouiller pour rentre dans la Capitale. Toujours d’après la source, le gardien était ivre ce soir-là. Une faute professionnelle pour ce dernier, et qui a conduit à la perte de biens pour une famille innocente.

Insécurité : plus personne n’est épargnée

Ce n’est pas la première fois qu’une telle chose se produit à Foulpointe. D’autres vacanciers ont été déjà victimes de pareil crime, cette année. Plus personne n’est épargnée par l’insécurité. Il ne s’agit pas seulement des bungalows. Sur route, surtout depuis la détérioration de la portion routière entre Toamasina et Foulpointe, les attaques de « dahalo » se multiplient. Les voyageurs doivent s’attendre à des attaques, la nuit comme le jour, qu’ils voyagent en taxi-brousse ou en voiture particulière. Face à tout cela, les forces de l’ordre de la localité semblent mettre du temps à réagir. La situation semble même s’empirer.

Tiasy

0 comments on “Foulpointe : un bungalow attaqué, 3 200 000 Ariary envolésAdd yours →

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *