Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Fitampoha – Une opportunité d’essor pour le tourisme culturel malgache

Book News 0

Last updated on septembre 9, 2022

Le Fitampoha s’est déroulé ce mois d’Aout à Belo Tsiribihina, Madagascar. Cette pratique traditionnelle a bien connu des évolutions au fil des siècles.

English version avalaible here

Fitampoha, l’héritage culturel aux atouts touristiques

Le Fitampoha 2022 a eu lieu du 4 au 12 Aout 2022 à Belo Tsiribihina. Cette tradition dédiée au bain des reliques royales est perpétuée depuis le début de l’histoire Sakalava. Cette pratique dynastique révèle également une grande ampleur en faveur du tourisme.   

Le Fitampoha a un grand potentiel à exploiter pour instituer une identité culturelle au profit de tourisme tout en respectant les tabous. En améliorant l’organisation et la performance de l’évènement, le Fitampoha représente une grande opportunité pour le tourisme culturel. Les efforts déjà entamés par le Comité National et tous les organisateurs du Fitampoha se voient fortifiés par les autres acteurs du tourisme comme le Ministère du tourisme, l’Office du Tourisme et les prestataires hôteliers, agences de voyage…    

Sur leur page Facebook « Fitampoha-Menabe », dans le cadre de l’organisation de Fitampoha 2022, les organisateurs expriment leur enthousiasme:

« L’organisation du Fitampoha du Menabe est un symbole de la fierté, fraternité et de l’unité de de tous les Malagasy et nécessite l’implication de tous en matière d’organisation. Un comité National et un comité régional d’organisation sont mis en place. Ils sont composés par les « Olobe » Malagasy au niveau national et des Olobe de la région Menabe pour le Comité Régional ».

Dans le cadre de la mise en valeur du confort des visiteurs, ils soulignent les mesures prises:

«  Il est indispensable de construire de cases en « matsia » pour héberger les dignitaires, les invités. Un impératif majeur est aussi de construire des blocs sanitaires, ils seront construits à l’écart de l’espace sacré et de la zone d’hébergement pour éviter la profanation et préserver l’hygiène. L’électrification du site cérémonial d’Ampasy est aussi indispensable pour la sécurité et la salubrité du lieu sacré. »  

A la fin, ils n’ont pas hésité à démontrer leur préoccupation par rapport à cet évènement.

« Le Fitampoha est une cérémonie qui dure une semaine entière, une grande fête des Sakalava de Menabe qui sera honorée par la présence de beaucoup de Sakalava, de Malagasy, et des touristes étrangers venant du monde entier, d’une valeur culturelle inestimable et une fierté pour l’identité des Sakalava de Menabe et des Malagasy. L’organisation du Fitampoha nécessite la mobilisation d’important fond financier et une logistique à toute épreuve.»

Cet évènement traditionnel aurait dû avoir lieu en 2020, mais a été reporté à cause de la crise sanitaire liée à la Covid-19.

Connu pour l’allée de Baobabs et les mangroves, le Menabe peut aussi attirer des visiteurs par l’évènement « Fitampoha ». Actuellement, cette tradition a su intéresser beaucoup d’amateurs d’histoire et de cultes aux ancêtres. C’est pourquoi le Fitampoha a connu une grande envergure au niveau national qu’international. Il ne concerne pas uniquement les Sakalava, mais tout Madagascar. Il est ainsi devenu un patrimoine culturel malgache.

Pendant le culte, une animation musicale traditionnelle est réalisée. cc: Facebook/Fitampoha-Menabe

Fitampoha, le culte dédié aux rois Sakalava

Le mot « Fitampoha » vient du verbe en Malgache « mitampoka » qui veut dire baigner. Ce culte dynastique représente la procession des reliques et leur bain rituel dans les eaux sacrés de Tsiribihina. Tous les dignitaires du royaume sont présents lors de cet évènement afin de renouveler le « Toky » ou la fidélité envers le souverain.

De nos jours, le Fitampoha est célébré tous les 5 ans. Le Fitampoha se déroule pendant 7 jours. Les 4 premiers jours de la cérémonie sont marqués par un regroupement de tous les invités avec le partage de viande de zébus et l’alcool suivi d’une animation musicale traditionnelle. Par la suite, le cinquième jour de la célébration, les dady sont transportés hors du zomba et sont amenés sur l’ilot d’Ampasy pour y être baignés sur la plage de Belo-sur-Tsiribihina. Le septième et dernier jour consiste à sécher les ossements royaux. Pendant le déplacement des dady, les gendres du roi, les sazoka, les mpibaby et ceux qui sont choisis pour le bain sont autorisés à rapprocher. Après le séchage, les reliques sont huilées avec l’huile de zébu aromatisée puis ramenées au zomba. 

Ce rituel est désormais un moyen des vivants de montrer l’honneur et le respect aux anciens et renforcer le lien entre vivants et le Dieu « Zanahary ».  Selon son Altesse Royal Kamamy Magloire, Roi coutumier des Sakalava de Menabe :

« Le bain des reliques est véritablement l’institution-clé de la royauté Sakalava. Il favorise la bénédiction de Dieu par l’entremise des anciens royaux par l’entremise des ancêtres royaux du Menabe : santé, économie, progrès et cohésion sociale ».

Le roi coutumier a aussi exprimé son espoir en perpétuant cette tradition :

« En ce troisième millénaire, nous sommes convaincus que l’organisation régulière de la manifestation traditionnelle, telle que le Fitampoha, apporte à la jeunesse actuelle la culture Sakalava d’antan. Notre passé étant transmis principalement par voie orale, il est important que cette connaissance de l’histoire se perpétue car « un peuple sans histoire est un sans papier de l’humanité. »

Il a ainsi insisté sur le respect des valeurs culturelles ainsi que l’implication pendant l’organisation de l’évènement, car cela assure la réussite de ce dernier.

Laurencia Navoko Razafindratiana

Glossaire :
Daba : un instrument de musique sakalava, une sorte de tambour pour le Antsa
Dady : reliques des anciens rois sakalava qui ont déjà régné
Haloday : case en minéraux locaux où se trouvent les Sazoka et les familles royales quand ils reçoivent les invités et les cadeaux pour la cérémonie de Fitampoha.
Mpiamby : porteurs des objets ayant appartenus aux rois
Mpibaby : porteurs de reliques royales
Rivotse : la tente en toile blanche où les Dady sont enfermés sur la place centrale du Fitampoha le long du Tsiribihina
Sazoka : femmes possédées par l’esprit d’un roi
Toka : prières aux ancêtres
Tromba : culte de possession des ancêtres
Zomba : maison dédiée à la conservation des reliques royales

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

On The Online Website asian sexdollcheap love dollsmall sex doll porncheap sex dolllife like sex dollsasian fuck dollreal doll sex toy.
On The Online Website sex dolllove sex dollrealistic sex dollcheap love dollsmall sex doll porn.