Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Femmes Scientifiques Africaines – 20 jeunes chercheuses ont remporté le Prix Jeunes Afrique Subsaharienne 2021

Book News 0

Chaque année, la Fondation l’Oréal et l’Unesco priment 20 jeunes femmes scientifiques pour l’excellence académique de leurs recherches sur les sciences de la vie.  

Les femmes scientifiques à l’honneur

Parmi près de 440 candidatures, issues de 17 pays, 15 doctorantes et 5 post-doctorantes sont sélectionnées pour leurs parcours et leurs sujets de recherches. Ces femmes représentent toute la diversité et le potentiel de la science africaine d’aujourd’hui et de demain. Elles ont choisi des domaines dans les quels les femmes sont encore peu présentés. Chacune d’entre elles portent des projets ambitieux comme dans la médecine, physique nucléaire, la biologie, la virologie. Ainsi, 20 jeunes femmes scientifiques ont été primées pour l’excellence académique de leurs recherches sur les sciences de la vie, à travers le Prix Jeunes Afrique Subsaharienne 2021 L’Oréal-Unesco pour les femmes et la science.

« Aujourd’hui, plus que jamais, le monde a besoin de science, et la science a besoin des femmes, et cela est particulièrement vrai pour l’Afrique subsaharienne. Pourquoi se priver de tels talents, alors que la science et l’innovation sont des leviers de croissance indispensables au continent ? »,

déclare Alexandra Palt, Directrice Générale de la Fondation L’Oréal.

Le prix a été lancé afin de les encourager à poursuivre leurs projets, pour mettre en lumière les femmes qui osent se lancer dans les recherches. En guise de récompense, une aide financière leurs a été attribuée dont 10.000 £ pour les doctorantes et 15.000 £ pour les post-doctorantes. Au-delà de ce prix, le programme leur proposent également une formation, notamment sur la communication, le leadership, management et négociation.

La science : levier du développement d’Afrique

Aujourd’hui, la recherche mondiale fait encore peu de place aux femmes : seulement 33 % des chercheurs dans le monde sont des femmes et la part des femmes africaines parmi les chercheurs mondiaux  est de 2,6.

« Nous avons besoin de modèles pour les femmes et jeunes filles scientifiques, et nous devons mettre en lumière le travail scientifique essentiel effectué par des femmes scientifiques dans le monde. Notre objectif est de changer les tendances discriminatoires dont elles sont victimes, avec urgence et ensemble ! »,

indique Shamila Nair-Bedouelle, Sous-Directrice générale pour les Sciences exactes et naturelles à l’Unesco.

Depuis la création de ce programme régionale pour les femmes et la science Afrique subsaharienne en 2010,  L’Oréal et l’Unesco ont contribué à la valorisation de recherches des 161 femmes exceptionnelles, dont 13 lauréats du Prix International Pour les Femmes et la Science et 134 Jeunes Talents, doctorantes et post-doctorantes.

Shénica Ravoson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.