L’heure est encore à la cogitation dans la salle de l’IFM. Les coachs en développement de P4H mettent leur expertise au service des équipes à tout moment. Et, comme promis, pour cette troisième journée, nous allons découvrir les deux autres équipes : IG Touch et Express In Code.

Equipe 3 : IG Touch

Membres : Toky, Mickael, Rija

Situation des membres : étudiants en 3ème année à l’ENI Fianarantsoa

ODD : Vie aquatique

L’equipe IG Touch
cc : Ando Nantenaina

Fans d’hackathon, ils ont profité de leur passage à Tanà pour s’embarquer dans cette aventure. Ils avouent que le thème est intéressant et ils sont partants pour une expérience de plus. Coéquipiers de longue date, ils ont toujours fini parmi les trois premiers lors de leurs participations précédentes. Leur application offre une solution pour réduire la pollution de l’eau. Comme une sorte de réseau social, elle consiste à sensibiliser le public à agir à travers des défis et des actions et ceux qui obtiennent les meilleurs scores seront récompensés. En fait, d’habitude ce sont les organismes internationaux, les ONG et les associations qui se soucient de l’eau et ses problèmes et cette application veut changer cela. En résumé, elle vise à créer des bonnes habitudes chez chaque individu concernant la protection de l’environnement aquatique.

Equipe 4 : Express In Code

Membres : Sariaka, Joel, Peyrat

Situation des membres : étudiants en 3ème année au CNTEMAD

ODD : travail décent et croissance économique

L’équipe Express In Code cc : Ando Nantenaina

Pour sa première participation à un hackathon, cette équipe a de la motivation à revendre. Ce sont la curiosité, le goût du challenge et la quête d’expérience qui ont poussé ces jeunes étudiants à se lancer. De plus, l’idée de contribuer à un monde meilleur les enchantent particulièrement. Ils ont choisi l’agriculture comme domaine de leur application. Elle permet de faciliter le quotidien de l’agriculteur en lui offrant des outils permettant entre autres de gérer ses ressources, de calculer ses productivités et de s’informer sur les nouvelles techniques agricoles. Il s’agit d’une application mobile et donc disponible partout, même dans des régions reculées. D’ailleurs, l’utilisation de smartphone est vulgarisée depuis un bon moment à Madagascar et un paysan peut s’en procurer facilement pour pouvoir profiter de cette appli.

Voilà, Nous avons fait le tour des quatre groupes de cet hackathon. Mais attendez, ne tranchez pas encore définitivement sur votre équipe préférée ! Nous vous invitons d’abord à assister à la restitution des applis devant le public et les membres du jury demain à 10h à l’IFM. Nous comptons sur votre présence. A demain !

Ando Nantenaina


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: