Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

L’épidémie de grippe à Madagascar contrôlée, d’après le ministre de la Santé publique

Book News 1

Last updated on avril 3, 2018

L’épidémie de grippe qui sévit depuis près de trois mois dans la Grande île a contaminé une bonne partie de la population dans la Grande île. Toutefois, l’épidémie est contrôlée, d’après le ministre de la Santé publique.

English version avalaible on https://www.booknewsmada.com/influenza-epidemic-in-madagascar-controlled/

Epidémie de grippe à Madagascar contrôlée

Rien à craindre. L’épidémie de grippe à Madagascar, qui sévit depuis près de trois mois maintenant, est contrôlée et surveillée de près. C’est ce qu’a affirmé hier le ministre de la Santé publique, le Professeur Mamy Lalatiana Andriamanarivo, lors de l’ouverture de la sixième conférence annuelle du réseau ANISE (African Network for Inluenza Surveillance and Empidemiology).[amazon_link asins=’B071771VPS,B073TYF4KT,B01MS08N85′ template=’ProductCarousel’ store=’booknewsmada7-21′ marketplace=’FR’ link_id=’586cc414-2c57-11e8-9ed0-1724a56d85c7′]

Nombreuses personnes ont été hospitalisées pour avoir été atteint de la grippe AH1N1, notamment dans la Capitale et à Toamasina. Pour l’heure, aucun bilan n’a été établi, a-t-on appris des sources officielles. L’épidémie commence cependant à s’adoucir et les cas de grippe AH1N1 enregistrés ont diminué ces dernières semaines.

Toutefois, la vigilance reste recommandée car, contrairement aux pays du continent européen, Madagascar n’a pas de saison grippale. La grippe est présente sur le territoire tout au long de l’année.

« Nous sommes toujours en train de surveiller ce virus pour être certains qu’il n’y ait pas de nouvelles épidémies qui pourraient ressurgir, dans quelques mois », a expliqué le Dr Jean Michel Heraud, responsable de l’unité virologie au sein de l’Institut Pasteur de Madagascar (IPM) et Directeur du centre national de référence de la grippe à Madagascar.

épidémie de grippe à Madagascar
Le D. Jean Michel Heraud, responsable de l’unité virologie au sein de l’Institut Pasteur de Madagascar (IPM) et Directeur du centre national de référence de la grippe à Madagascar.
cc: Book News Madagascar

D’après le Dr Mahery Ratsitorahana, Directeur de la veille sanitaire et de la surveillance épidémiologique, Madagascar possède une forte résistance aux pandémies éventuelles, grâce à la présence de trois laboratoires de surveillance virologique à Fianarantsoa, Mahajanga et Toamasina.

Madagascar compte actuellement 54 Centres de santé de base, 18 centres hospitaliers et plus de 100 agents communautaires mobilisés pour assurer la surveillance et la prise en main des malades en cas d’épidémie. De plus, des vaccins sont proposés aux malades, bien que ceux-ci soient encore peu accessibles à la majorité de la population en raison de leur coût élevé.

Tiasy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :