Le mouvement de drapeau blanc est la nouvelle fièvre des Malgaches. Une nouvelle façon d’exprimer que la population souffre de la situation actuelle surtout au niveau financier.

Le drapeau de la pauvreté

Depuis hier, certains Malgaches ont entamé un mouvement en signe de capitulation face à la situation locale. Ainsi, ils hissent un drapeau blanc pour signifier les conditions de vie des Malgaches. Le fameux drapeau blanc fait aussi référence au manque d’armes pour combattre le Covid-19.

Prenant de l’ampleur sur le réseau social Facebook, le drapeau blanc reste la forme imagée de la pauvreté incontestable qui sévit dans toute l’île. La grande partie de la population vit en dessous du seuil de la pauvreté. La venue de la pandémie n’a en rien facilité les problèmes du quotidien. Avec des activités limitées et une situation économique tanguant vers la catastrophe, la population crie famine.

La population scindée en deux

Les opinions divergent face à ce mouvement. Si d’autres accusent la pandémie, d’autres ciblent l’Etat comme étant le principal responsable. En effet, l’aide financière qui devait être octroyée par l’Etat n’a pas été bien accueillie par la population. S’élevant à 30 000 Ariary par famille pour une quinzaine de jours, la somme est estimée dérisoire.

Dans un tel contexte, quelques personnes restent récalcitrantes. Pour elles, hors de question de hisser un drapeau blanc. Ce serait un signe de défaite. Sur les réseaux, les avis fusent. Si certains restent dans la thématique de la pauvreté, d’autres accusent la démence qui reste à la source de cette idée de drapeau blanc. Dans tous les cas, les Malgache sont unanimes sur un seul point : ils souffrent et l’argent manque.

Andriamalala Karinne


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: