QMM célèbre ses 10 ans de production cette année. La cérémonie d’ouverture a eu lieu dans la ville de Fort-Dauphin, lieu d’implantation de l’entreprise, le vendredi 23 novembre dernier.

English version avalaible on https://www.booknews.today/10-years-rio-tinto-qmm-challenge/

Réduire la dépendance de la population locale

« N’oubliez pas les autres ressources. Notre objectif dans les 20 ans à venir est de réduire la dépendance de la région Anosy à QMM ! »

Telle a été la conclusion de Ny Fanja Rakotomalala, président directeur général de la société Rio Tinto QMM (Qit Madagascar Minerals), vendredi dernier, lors de son discours à la cérémonie d’ouverture des 10 ans de production de la société minière, dans la ville de Fort-Dauphin.

Rio Tinto QMM

La cérémonie d’ouverture des 10 ans de la QMM au lieu le vendredi 23 novembre dernier à Fort-Dauphin. cc: Tiasy

La ville de Fort-Dauphin compte actuellement plus de 80 000 habitants, si elle n’en comptait que la moitié il y a de cela 20 ans.  Pourtant, environ 50% du budget de la Commune de la ville est issue des ristournes de l’entreprise minière Rio-Tinto QMM. Inquiets, les dirigeants de l’entreprise minière souhaitent que la dépendance de la population locale aux ressources minières soit réduite.

La production de l’ilménite a commencé en 2008, si la prospection a commencé en 1986. Depuis ces 10 ans de production, la ville de Fort-Dauphin s’est développée, notamment au niveau des infrastructures routières, des écoles, des conditions de vie de la population. En effet, QMM a offert un appui à la population locale dans plusieurs secteurs : énergie, agriculture, élevage, maintenance industrielle, reboisement, éducation… Parmi ses actions, la collaboration avec la Jirama dans la fourniture d’électricité, grâce à la construction d’une sous-station de 33 000 volts. Une contribution qui a permis d’éliminer le délestage dans la ville.

Bien que fructueuses, ces aides de QMM à la population a apporté une dépendance à cette dernière. Une dépendance qui place la QMM plus dans une position de dirigeants que d’investisseurs.

Rio Tinto QMM

Ny Fanja Rakotomalala, PDG de Rio Tinto QMM.
cc: Tiasy

Diversification des activités

Des solutions sont proposées par QMM pour rétablir l’équilibre au sein de la communauté. D’après le président directeur général, il faut amener des solutions durables. La diversification des activités économiques dans la région serait un moyen d’avancer. De même, la bonne gestion des ressources naturelles, le renforcement du partenariat public-privé, le respect des droits et de la loi, ainsi qu’une bonne politique foncière, aideraient beaucoup au développement de la société, comme il l’a cité lors de l’interview.

Outre les ressources minières, Fort-Dauphin possède d’autres potentiels économiques. Entre autres, la pêche et le tourisme, comme l’a expliqué Salohy Dewa, directeur au sein du ministère du Tourisme à Fort-Dauphin. L’artisanat est également un secteur en pleine expansion.

Production d’ilménite

Rio Tinto QMM

The production of ilmenite began in 2008 in Fort-Dauphin.
cc: Tiasy

Selon les statistiques officielles du port d’Ehoala, la production d’ilménite par QMM s’est multipliée au fil des années. En 2015, la production est de moins de 177 000 tonne. En 2016, QMM a produit 255 000 tonnes. En 2017, la production double avec 481 000 tonnes d’ilménite produit. En septembre dernier, selon toujours les derniers chiffres au sein du port d’Ehoala, 332 000 tonnes d’iménite ont été produits.

« La production demeure encore faible par rapport aux prévisions qui s’élèvent à 750 000 tonnes par an », a affirmé Zo Rabearivelo, président du comité des usagers du port d’Ehoala.

Tiasy


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: