Le nouveau Directeur Général de Madagascar National Parks installe la culture de conservation des aires protégées. Catégorique à la protection de la biodiversité, le Dr Mamy Rakotoarijaona a donné feu vert sur la réduction des pressions environnementales. 

Défis de taille

Le nouveau DG de la MNP, le Dr Mamy Rakotoarijaona. cc: Photo fournie

Impératif. Le nouveau Directeur Général de Madagascar National Parks (MNP), Dr Mamy Rakotoarijaona a haussé le ton sur la conservation des 43 Aires Protégées du MNP. 

« Puisque le mot « conservation » est devenu, non seulement pour nous mais aussi à l’échelle mondiale, une nécessité et non plus un choix, donnons-nous la main et installons ensemble ce qu’on appelle culture de conservation »,

a-t-il souligné, lors de son officialisation à ce poste, le 20 décembre 2019 à Ambatobe.

Focalisant son travail sur la conservation des Aires protégées, le feu vert a été donné par le DG. Réduire les pressions, comme les feux et les coupes illicites qui s’abattent sur les joyaux de la biodiversité jusqu’à 75 voire même 80%, tels sont les mots d’ordres du Dr Mamy Rakotoarijaona.  

Consigne donnée aux premiers responsables des Aires Protégées d’agir dans ce sens pour la nouvelle année 2020. Ainsi, le renforcement de la cogestion avec les différents partenariats, les parties prenantes et les professionnels dans le domaine est à considérer pour aboutir à la culture de conservation. 

DG du MNP

Avec ses 24 ans d’expériences professionnelles en conservation des aires protégées de l’UICN et développement humain durable, le Dr Mamy Rakotoarijaona a tous les atouts requis dans le domaine du développement écotouristique au sein d’une aire protégée.

« Nous sommes aussi ouvert à une étroite collaboration avec l’Etat et à contribuer à la mise en œuvre de la Politique Générale de l’environnement »

a indiqué le DG, lors de son allocution.

Soahanitra


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: