“Coronavirus”. Voilà un mot qui ne sort plus de la bouche des Malagasy. Les réactions des Malagasy sont partagées malgré les efforts de l’Etat. Le gouvernement a récemment suspendu tous les vols entre Madagascar et l’Europe, tandis que le ministère de la Santé publique et le ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie effectuent des visites inattendues dans les lieux de confinement.

Le gouvernement s’efforce de rassurer la population

Le président Andry Rajoelina a annoncé la suspension de tous les vols entre Madagascar et l’Europe le samedi 14 mars 2020. Un délai a été fixé jusqu’au jeudi 19 mars pour tous les ressortissants qui souhaitent retourner sur la Grande île, mais aussi pour tous les étrangers présents sur le territoire.

Les vols avec la Réunion et Mayotte sont également suspendus. Les passagers arrivant avant ce délai ont été systématiquement mis en quarantaine- confinement individuel obligatoire pendant quatorze (14) jours. Concernant les vols en provenance de pays non concernés mais transportant des passagers venus du pays à risque, une mesure de répression est mise en place à compter de ce jour le 19 mars.

Depuis le 15 mars, les navires de croisière sont interdits d’amarrage sur la côte malgache. En revanche, les échanges commerciaux des stocks de médicaments se poursuivent selon la déclaration du chef de l’Etat.

« Face au Coronavirus qui se propage dans plusieurs pays, je partage votre inquiétude mes chers compatriotes, j’entends vos cris. Malgré tout cela, nous devons rester calmes et surtout éviter les informations trompeuses et déroutantes », avait déclaré Andry Rajoelina, le Chef d’Etat malgache.

Les ministères concernés font de leur mieux

corruption in Madagascar
Antananarivo, Capitale et ville la plus peuplée de Madagascar. cc: Tiasy

Le ministère de la Santé publique (MinSap) et le ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie (MTTM) ont commencé à effectuer des visites imprévues depuis le 17 mars dans les lieux de résidence des personnes qui reviennent de France.

Le but des visites est de contrôler la présence effective de chacune de ces individus dans les lieux de confinement indiquées dans leurs fiches de renseignements ainsi que le respect des consignes adressées à l’aéroport et qui fait l’objet d’une lettre d’engagement signée individuellement par tous les passagers.

covid19 madagascar
Les individus revenus de l’étranger doivent être mis en quarantaine pendant 14 jours. cc: Pixabay

Jusqu’à présent, aucun des passagers visités n’a présenté de symptômes du Covid-19 (Dieu merci !), mais la quarantaine continue et d’autres visites auront encore lieu chez ces mêmes personnes ainsi que chez les passagers. A la fin de la mise en quarantaine, les passagers qui ne présentent aucun signe du Covid-19 recevront une attestation de fin de quarantaine.

Le « maka tsy taitra attitude » des Malagasy

Même si on aperçoit l’inquiétude de certains Malagasy à propos du Covid-19, la chanson du célèbre Rak Roots intitulée « Maka tsy taitra » : « amin’ny fiainana mila maka tsy taitra » qui signifie littéralement « dans la vie, il faut savoir se relaxer » justifie encore la réaction de la majorité de la population Malagasy à ce jour.

Admettons que pour le moment on est hors de danger ! Mais d’autre part, il faut tenir compte des mesures de protection prévues par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui consistent principalement à se laver fréquemment et soigneusement les mains avec une solution hydro alcoolique ou avec du savon et de l’eau, mais aussi à maintenir une distance d’au moins d’un mètre avec les personnes qui toussent ou éternuent.

Antigone


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: