Après la déclaration du Président de la République Andry Rajoelina par rapport au contexte actuel à Madagascar depuis le 22 mars 2020, des actions sont entretenues par les autorités compétentes mais aussi les particuliers pour aider la population Malagasy à vivre en toute sécurité pendant les quinze jours de confinement, suivant les directives du Chef d’Etat.

#1 Le ministère de la Population et la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA) aident les sans-abris
covid-19 à Madagascar
Les sans-abris ont été déplacés par la CUA dans un site du centre social d’Anosizato. cc: Facebook/Utilisateur

Le ministère de la Population et la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA) ont effectué une descente auprès des sans-abris sous le tunnel d’Ambohidahy le 23 mars dernier. 338 d’entre eux dont 99 femmes, 53 hommes, 104 enfants ainsi que 3 femmes enceintes, 3 nourrissons, une personne paralysée et 37 genres non identifiés ont été déplacés par la CUA dans un site du centre social d’Anosizato. Le centre social offre une formation aux sans-abris afin qu’ils puissent ultérieurement vivre de leur travail.

La prise en charge de ces derniers est également assurée par la CUA. Malgré cela, la Commune lance un appel à don auprès des citoyens Malagasy pour fournir des dons de nourritures nécessaires à la survie des sans-abri comme des graines sèches, du riz, etc.

#2 Le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat (MICA) effectue des contrôles dans les marchés

Pendant les périodes de confinement, plusieurs marchands dans la Capitale profitent de la situation de panique de la majorité des Malagasy et vont jusqu’à hausser le prix de leurs marchandises (riz, citron, gingembre, huile, etc). Face à cela, le MICA poursuit activement leur mission dans les marchés pour effectuer des contrôles.

Hier, des descentes ont été effectués dans plusieurs lieux notamment Andravoahangy, Anosibe, Mahazo et Ivato. Le ministère rappelle qu’il appliquera les sanctions citées dans la loi 2018-020 du 23 août 2018 sur la concurrence pour la protection des consommateurs qui fixe les amandes allant jusqu’à 50 000 000 d’Ariary et d’autres sanctions pour tout cas confirmé de non-respect de la loi.

#3 Le ministère de l’Economie et des finances repousse l’échéance de déclaration des Impôts

Afin d’assurer les services rendus aux usagers pendant le période de confinement, le département des Impôts fait appel aux contribuables à utiliser les plateformes de paiement en ligne E-HETRAPAYMENT pour les grandes entreprises et HETRAPHONE pour l’Impôt Synthétique.

La Direction générale des Impôts a également décidé de suspendre les paiements des acomptes provisionnels (IR) et le report jusqu’au 30 juin 2020 des déclarations et paiement d’IR pour les secteurs du tourisme (hôtellerie, restauration, opérateurs touristiques, agences de voyages et transport aérien) et entreprises franches industrielles.

covid-19 à Madagascar
cc: Ministère de l’Economie et des finances
#4 Les restaurants de Tana font des livraisons à domicile

Bien que toutes sortes de rassemblement sont interdites pendant la période de confinement, les prestataires de services dont les restaurants proposent une solution pour faire tourner leurs business tout en respectant les consignes de sécurité.

Plusieurs restaurants dans la Capitale ont décidé de se lancer dans la livraison à domicile pour chaque client. Non seulement, cela évitera une longue queue dans des restaurants pour attendre leurs tours qui pourraient bien également favoriser la propagation du virus mais cela facilitera aussi la vie des clients fidèles.

#5 Les barrages sanitaires mis en place

Après l’annonce de l’Etat par rapport à l’état d’urgence sanitaire de Madagascar, des barrages sanitaires ont été mis en place dans quatre endroits dans la région du Melaky, notamment à Besalampy et Bekopaka. Le comité de vigilance a également réalisé une descente au niveau des marchés de Maintirano.

Le constat était l’insuffisance des « vary gasy » sur le marché tandis que les riz « stocks » indiquent le contraire. Le préfet de Maintirano a ordonné aux responsables de mettre en vente ces stocks à prix raisonnable.

#6 L’Etat et le « tsena mora »

Face à la hausse des prix des produits de premiers nécessité à Antananarivo, le gouvernement a décidé de fournir une aide auprès des habitants résidant dans les alentours de 67 Ha hier. Cette action a été effectuée dans l’école publique primaire de 67 ha. Plusieurs familles ont pu bénéficier de 3 kilos de riz et 1 litre d’huile pour seulement 6 000 Ariary.

Par ailleurs, les responsables prennent des mesures de sécurité pendant que ces habitants effectuent leurs achats en les faisant respecter la distance de 1 mètre pour éviter toute propagation du virus.

#7 La Banque centrale de Madagascar injecte une aide financière

La Banque Centrale de Madagascar (BCM) a versé 420 milliards d’Ariary dans l’économie malgache depuis le début de ce mois. Le but du versement est en effet de renforcer la disponibilité de la liquidité au niveau du système bancaire, la BCM prévoit également de donner 200 milliards Ariary supplémentaires d’ici la fin du mois de mars.

A part cela, la BCM a pris d’autres dispositions pour consolider la lutte contre la propagation du coronavirus. Elle a décidé de maintenir la disponibilité des devises sur le MID (Marché Interbancaire des Devises). L’institution encourage l’utilisation des moyens de paiement digitaux pour limiter les déplacements et les contacts entre les humains.

#8 Le gouvernement et le plan d’urgence social
covid-19 à Madagascar
De longues queues se formaient devant les pharmacies au lendemain de l’annonce de l’arrivée du Covid-19 à Madagascar. cc: Photos d’archives

Le plan d’urgence social vise à fournir une aide sociale qui consiste à distribuer plusieurs produits comme le riz, savon, sucre, graines sèches et également du « Koba aina » pour les enfants. Les chauffeurs de taxi, de transport commun ainsi que les receveurs, les marchands à la sevette (journaux, friperies…), les ainés et les prostitués bénéficieront de ce plan d’urgence social premier édition.

Le recensement des taxis et des transports communs a été déjà effectué dans la ville d’Antananarivo. Les responsables par districts se chargeront pour leur part des organisations. Un appel au maire et aux chefs districts a été lancé afin de concrétiser le plan d’urgence social qui débutera ce jeudi 26 mars.

#9 Le paiement des factures de la Jirama suspendu

Depuis le commencement de la période de confinement, la plupart des Malagasy se plaignent du coupure d’électricité chaque jour dans les réseaux sociaux. Face à cela, le gouvernement malgache a pris en compte les plaintes de ces derniers.

D’après la déclaration du chef d’Etat aujourd’hui, le paiement des factures de Jirama (Jiro sy Rano Malagasy) sera suspendu temporairement. En même temps, il n’y aura pas de coupure de service pendant la période de confinement.

#10 La réhabilitation des routes reprise

D’après la déclaration du chef d’Etat aujourd’hui, la réhabilitation des routes reprendra pendant ces 15 jours de confinement. En effet, c’est le moment idéal pour profiter de réhabiliter les infrastructures routières de la Capitale, vu les déplacements limités. Cela entrainera donc moins d’embouteillage.

Depuis plusieurs mois, les usagers de la route se plaignent en effet du mauvais état de ces dernières, d’où l’initiative de l’Etat.

Antigone


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: