Après un mois et cinq jours de reconfinement dû au Covid-19 à Madagascar, le Gouvernement a finalement décidé du déconfinement, hier, à travers le discours du Président, Andry Rajoelina.

Déconfinement progressif

Le déconfinement sera bientôt total sur la Grande île. En effet, après plus de quatre mois de confinement partiel, le Gouvernement malagasy a déclaré un déconfinement progressif, hier, pour la région Analamanga, foyer du Covid-19, et un déconfinement total pour la région Atsinanana, dont Toamasina I et Toamasina II.

Selon les explications du Président Andry Rajoelina sur la chaîne nationale TVM hier, ces décisions ont été prises suite au fait que la région Analamanga entre en phase de déstabilisation, d’où une atteinte du pic assurée pour la fin de ce mois d’Août. La région Atsinanana, elle, est en phase de décroissance, selon toujours les explications du Chef de l’Etat.

Quant aux autres régions : Itasy, Boeny, Haute-Matsiatra et Betsiboka, différentes mesures seront prises en fonction de la situation par les Centres de commandements opérationnels (CCO) instaurés dans ces régions et les branches du ministère de la Santé publique.

Des mesures d’accompagnement pour Analamanga

Afin de limiter la propagation de la pandémie, les mesures d’accompagnement des 15 derniers jours demeurent cependant appliquées pour la région Analamanga. A savoir :

  • La non-circulation des taxi-be et des taxi-brousses
  • Fermeture des frontières régionales et provinciales
  • La circulation permise des taxis s’ils transportent moins de trois personnes dans la voiture
  • La circulation des motocyclettes et le transport d’un autre passager à bord si celui-ci est membre de la même famille que le conducteur. Pour ce faire, la présentation du livret de famille est obligatoire auprès des gendarmes et policiers de la route
  • Le transport des dépouilles mortelles en dehors de la région est encore interdit
  • Les rassemblements et réunions de plus de 50 personnes demeurent interdits
  • Les restaurants et hôtels peuvent ouvrir s’ils accueillent moins de 50 personnes
  • Le couvre-feu de 21 heures est maintenu.

De nouvelles mesures ont également été adoptées :

  • Les entreprises peuvent ouvrir jusqu’à 17 heures
  • Les marchés publics sont ouverts de 6 à 17 heures. Seule une personne par foyer est autorisée à faire les courses.
  • Les personnes vulnérables ont le droit de ne pas venir au bureau et leur salaire doit être payée en totalité
  • Les barrages sanitaires deviennent des barrages sécuritaires.

Des mesures fixes sur le territoire

D’autre part, sur tout le territoire malagasy, la réunion et les rassemblements de plus de 50 personnes sont toujours interdits. Les espaces privés et publics ainsi que les écoles n’ont toujours pas le droit d’ouvrir, et les vols intérieurs sont encore fermés jusqu’à nouvel ordre.

Enfin, le transport des marchandises est permis.

Reprise du tourisme à Nosy Be

fizahantany
Nosy Be est connu à travers le monde pour ses plages paradisiaques. cc: Pixabay

Une des nouvelles marquantes émises par le Président de la République lors de son discours d’hier soir a été l’annonce de la réouverture de la saison touristique pour Nosy Be à partir du mois d’Octobre.

Tout comme le reste de la Grande île, Nosy Be a passé quatre mois de confinement. L’île au parfum, dont l’économie tourne en majeure partie grâce au tourisme, avait été totalement figée. Suite à cela, les opérateurs touristiques de l’île avaient demandé à voir le Président de la République afin de voir les éventuelles possibilités pour une réouverture. Après une réunion avec ces derniers ainsi que les représentants du Gouvernement, la faisabilité de la réouverture a été positive.

Rappelons que Nosy Be compte à elle seule 155 établissement touristiques, hôtels et restaurants et 79 établissements de prestations de services. En 2019, l’île avait attiré 78 220 touristes et 31 800 croisiéristes, selon les propos de la déléguée du Tourisme de Nosy Be dans un article paru dans le quotidien L’Express de Madagascar, le 1er août dernier.

Tiasy


1 Comment

CSB II Andoharanofotsy - Dons et d’équipements pour le personnel de santé · August 20, 2020 at 10:17 am

[…] Cette œuvre sociale entre dans le cadre de l’appui aux professionnels en première ligne dans la lutte contre la pandémie du Covid-19. […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: