Face à la hausse alertante du nombre de nouveaux cas confirmés au Covid-19 dans la région Analamanga, le Président de la République a décidé pendant le Conseil des ministres le 4 juillet 2020, par visio-conférence, de reprendre toutes les mesures de reconfinement pour la région Analamanga. Dans ce sens, Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo, la porte-parole du gouvernement, a annoncé plusieurs mesures pendant les quinze jours à venir lors de son intervention ce dimanche sur la chaîne nationale.

Les nouvelles mesures de confinement

Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo, porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication et de la culture, lors de son intervention sur la chaîne nationale a souligné que seules les entreprises, les services essentiels et les services de l’administration sont autorisés à travailler pendant les 15 jours qui viennent, à compter d’aujourd’hui.

Par services essentiels, on entend le ravitaillement de la population en produits de première nécessité, l’approvisionnement en eau et en électricité, les soins de santé, les services vétérinaires, les transports essentiels (personnes malades et marchandises), les postes et télécommunications, les médias audio-visuels, la voirie et l’assainissement et les banques.

Dans ce sens, seules les véhicules assurant les services essentiels et pour les urgences sont autorisées selon les propos de Joël Randriamandranto, ministre des Transports, du tourisme et de la météorologie ce dimanche lors de l’émission spéciale sur la chaîne nationale. En outre, aucune autorisation spéciale de circulation n’est délivrée à titre exceptionnel. Tout déplacement de véhicule doit être justifié par des papiers réglementaires (carte professionnelle, autorisation administrative et ministérielle de service, certificats médicaux, justificatifs de services essentiels).

Enfin, plusieurs ministères tels que le ministère de la Justice, ministères des Affaires étrangères, l’administration du territoire (département de l’Intérieur), ministère de la Sécurité et de la défense, ministère de l’Elevage et de la pêche, ministère des Eaux et forêts doivent fournir le service minimum.

Reprise du confinement

Pour résumer la situation, les 3 premiers cas de Coronavirus ont été déclarés à Madagascar le 20 mars 2020, dans la région Analamanga. La Capitale et la Province de Toamasina sont entrées en confinement partiel le 23 mars 2020.

Suite à une évolution jugée positive de la situation par le Gouvernement, le déconfinement progressif a été prononcé le 20 avril 2020. Le déconfinement presque total a été déclaré le 15 juin, à l’exception des 4 grands districts: Toamasina 1, Toamasina 2, Moramanga, Fénérive Est.

Toutefois, depuis le 29 juin dernier, la situation n’a cessé de se dégrader, avec une hausse plus qu’alertante des chiffres. Ainsi, en une semaine, la Grande île a enregistré son premier record avec plus de 1000 cas confirmés positifs en l’espace de 9 jours. Suite à cela, le Gouvernement Malagasy a décidé de reconfiner la région Analamanga, actuellement foyer de la pandémie.

En effet, la Grande île a franchi la barre des 3000 cas aujourd’hui.

La barre des 3000 cas franchie

covid-19 à Madagascar
Les chiffres ont été annoncés sur la chaîne nationale TVM, ce jour. cc: Orange Actu

3250 individus ont été confirmés positifs, depuis le début de l’épidémie, dans la Grande île. En effet, 309 nouveaux cas ont été confirmés, ce jour, dont 303 dans la région Analamanga, 2 à Antsinanana, 2 au Menabe et 2 à Itasy.

1 nouveau décès lié au coronavirus a également été enregistré, portant à 33 le nombre de personnes qui ont succombé à la maladie à Madagascar.

27 nouvelles guérisons ont également été recensées, ainsi que 12 nouvelles formes graves.

Antigone et Tiasy


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: