Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Coopération Madagascar-Corée : 6,1 millions de dollars pour aider les filles d’Anosy

Book News 0

Last updated on juin 2, 2018

Le gouvernement de la Corée apporte une aide à plus de 200.000 jeunes filles de la région d’Anosy.

Don

Coopération Madagascar-Corée. Le gouvernement de la Corée vient de donner 6,1 millions de dollars  au gouvernement Malagasy, afin d’améliorer les conditions de vie de plus de 200 000 jeunes filles dans la région de l’Anosy.[amazon_link asins=’2702163637,2226392092,B0799P3BMG,B07BYFKM9P’ template=’ProductCarousel’ store=’booknewsmada7-21′ marketplace=’FR’ link_id=’95ae893f-5858-11e8-878f-8322a6bde27f’]

Il s’agit essentiellement de rendre les conditions de vie des enfants et des adolescentes de la région plus faciles en assurant leur accès à l’éducation et à des services de santé de qualité dans un environnement protégé de toutes formes de violence.

coopération Madagascar-Corée
Lim Sang Woo, Ambassadeur de la Corée du Sud à Madagascar (à gauche), et Elke Wisch, représentant de l’UNICEF à Madagascar (à droite).
cc: Unicef

Le programme est financé par le  Gouvernement coréen à travers l’Agence de Coopération Internationale de Corée et mis en œuvre par l’UNICEF et les partenaires ministériels et  de la société civile, pour une durée de quatre  ans, selon le communiqué de presse de l’Unicef.

Un programme chargé

Trois points sont mentionnés dans ce programme afin d’améliorer les conditions de  vies des jeunes filles de l’Anosy.

D’après le communiqué de presse, la contribution de la Corée du sud se focalisera sur l’amélioration de la santé des adolescentes via l’accès à des services de santé de qualité par le renforcement des offres de services adaptés, par la dotation de matériels d’équipements et matériaux des centres de santé et par le renforcement de capacité des agents de santé.

Le programme se penchera également sur le soutien à une éducation de qualité en facilitant la transition des enfants (en particulier des filles) du primaire vers le collège  par  la promotion de l’équité, le renforcement des infrastructures, la formation des enseignants et la dotation des matériels.

Il travaillera aussi au renforcement de la protection des adolescentes par  le consolidation des mécanismes de prévention et l’amélioration des services de prise en charge pour les enfants victimes de violence en soutenant la mise en place de service sociaux, médicaux et légaux intégrés.

Anosy, une région vulnérable

La région d’Anosy est une région vulnérable. A Taolagnaro, Amboasary et Betroka, nombreuses infrastructures et services sociaux sont absentes. Le droit des enfants est loin d’être respectée dans des foyers en précarité.

En scolarisation, seulement 49,6% des jeunes filles fréquentent le collège  si le taux de redoublement y est de 20%. La couverture sanitaire et contraceptive est subtile, seulement, 8% des femmes sont en âge de procréer.

Les soins des adolescents restent sans réponse, le taux de mortalité et natalité est très élevée, dont 480 de décès  pour 100.000 naissance. Le mariage précoce est très marqué dans la région car plus d’une fille sur deux était en union avant l’âge légal et plus d’une fille sur trois a déjà un enfant, et une fille sur cinq a été victime de violence sexuelle.

Henintsoa Hani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.