qmm

Changement climatique – Rio Tinto QMM lance l’Initiative « Mine Verte »

Rio Tinto QMM a saisi l’occasion pour partager avec le ministère de l’Environnement et du développement durable ses projets majeurs, ce mois de novembre. La compagnie a sollicité le support du Ministère, notamment sur l’Initiative « Mine Verte ».

Initiative « Mine Verte »

La compagnie minière Rio Tinto QMM est consciente des enjeux qui s’imposent face au changement climatique. Suite à cela, dans le but de soutenir l’objectif à long terme fixé lors de la COP 21 auquel Madagascar a souscrit, la compagnie lance l’Initiative « Mine Verte ».

Celle-ci réunit trois principaux axes. Premièrement, la réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre. Cette année, la QMM travaille sur un projet d’usine qui produit l’énergie renouvelable éolienne et solaire. Celui-ci peut être utilisé pour protéger l’environnement et pour aider la JIRAMA à fournir de l’énergie et à bénéficier également d’un certain avantage du projet à un stade ultérieur. Rappelons que la Grande île a présenté le projet ambitieux de 14% de réduction des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020.

Deuxièmement, la séquestration de CO2. Pour ce faire, trois aires protégées communautaires ont été créées. Ces zones de conservation représentent environ 4 millions d’arbres de la forêt littorale. La QMM a réhabilité et reboisé 400 000 arbres dans la région de Mandena depuis 2009 avec des espèces à croissance rapide. Ces aires protégées, qui sont gérées par des communautés dépendant de la terre pour leur subsistance, contribuent positivement à l’atténuation des impacts sur la biodiversité. Rio Tinto QMM s’engage à rendre la terre à la communauté dans un état riche et fertile.

Enfin, la société est également active dans la gestion des déchets.

qmm
Le seuil déversoir au lac Ambavarano. cc: Photo fournie

Le ministère de l’Environnement et la QMM en collaboration

Il faut souligner que la ministre de l’Environnement et du développement durable, Raharinirina Baomiavotse Vahinala, a effectué une visite inopinée au sein du site minier de la QMM à Mandena, Fort-Dauphin, au mois de septembre dernier. Ce fut une occasion pour la ministre et sa délégation de constater de visu une partie des installations minières de la QMM : l’équipement d’extraction, l’usine de concentration, le processus de réhabilitation et de restauration écologique et le port d’Ehoala.

« Cette visite inopinée ne constitue pas un audit dans le but de pénaliser la compagnie mais plutôt de constater les standards suivis au sein de celle-ci et sa façon de travailler au quotidien », avait souligné la ministre qui n’a pas manqué de faire remarquer que « les efforts de QMM en matière de réhabilitation et restauration écologique sont remarquables ».

La ministre a évoqué son souhait d’entretenir des contacts directs et réguliers entre son Ministère et QMM en matière de suivi socio-environnemental. Le Ministre a également émis des recommandations notamment sur la gestion des impacts du seuil déversoir au niveau du village d’Andrakaraka.

Dans le cadre du programme de reboisement initié par l’Etat Malagasy, le ministère de l’Environnement et du développement durable a également sollicité Rio Tinto QMM à prêter main-forte.

A rappeler que la Région de l’Anosy avait mené un processus de planification régionale qui avait abouti à l’élaboration d’un schéma de développement régional après plusieurs années de concertation entre les parties prenantes présentes dans la Région.

« Grâce à ce schéma, Fort-Dauphin a bénéficié de 75 millions d’USD d’investissements publics pour maximiser les retombées de notre projet : synergie et utilisation commune des infrastructures publiques (port, eau, électricité, routes, éducation, sante »,

a précisé Ny Fanja Rakotomalala, Président Directeur Général de la compagnie lors de cette rencontre.

Rio Tinto QMM, rectifiée ISO 9001 et ISO 14001

Rio Tinto QMM s’est également vu décernée les certifications ISO 9001 vs 2015 et ISO 14001 vs 2015, ce mois de Novembre. Les certifications ISO 14001 et ISO 9001 sont des certifications internationales qui valorisent le management environnemental responsable. En sauvegardant son impact négatif sur l’industrie minière et une gestion responsable de la qualité des produits pour répondre aux exigences des clients. Ceci est démontré par les preuves confirmant l’engagement de la société minière envers l’environnement. Elle a également su démontrer le respect de son système de management aux normes internationales ISO.

Sandra R. & Tiasy

0 comments on “Changement climatique – Rio Tinto QMM lance l’Initiative « Mine Verte »Add yours →

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *